Actu

Aide pour les bornes de recharge pour les électriques : rien pour les PL

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, ont lancé hier deux nouvelles mesures d’aide aux copropriétés et collectivités territoriales pour le déploiement de bornes de recharge pour véhicules électriques. Elles sont le résultat du renforcement du programme ADVENIR, porté par l’AVERE. Mais toujours aucune aide pour les transporteurs.

Les 3 000 premières copropriétés de France qui se lanceront dans la démarche de s’équiper en bornes de recharge bénéficieront d’une aide de 50% couvrant l’acquisition des équipements, de l’infrastructure pour l’ensemble de la copropriété les travaux d’installation (y compris ceux de pré-équipement). Les collectivités territoriales s’engageant à installer un point de charge à moins de 500 mètres du lieu de résidence ou de travail de tous les propriétaires et utilisateurs de véhicules électriques qui en font la demande, bénéficieront d’une aide de 2 160€ par borne (coûts de fourniture et d’installation) à laquelle pourra venir s’ajouter la prise en charge des coûts de raccordement au réseau électrique – un poste de dépense important – à hauteur de 75%, telle que prévue dans le projet de loi d’orientation des mobilités.

« Les deux mesures de soutien annoncées aujourd’hui permettront de simplifier l’utilisation de véhicules électriques, et donc d’inciter toujours plus de Français à en acquérir » indique le ministère. En revanche, aucune aide financière n’est proposée pour les TPE et PME du secteur du transport routier de marchandises.

Les 2 mesures visent à concourir à la mise en œuvre de l’objectif, fixé par le projet de Loi d’orientation des mobilités, de multiplier par 5 le nombre de points de recharge installés sur le territoire d’ici 2022. Elles s’ajoutent ainsi à une série de mesures également présentées dans ce projet de loi relatives au déploiement de la mobilité électrique : l’équipement obligatoire dans les parkings de plus de 10 places des bâtiments neufs ou rénovés, la création d’un véritable droit à la prise en habitat collectif, la possibilité de recharger gratuitement sur son lieu de travail ou encore la division par plus de 2 du coût de raccordement des équipements de recharge. Mais rien de prévu pour les utilitaires et les poids lourds qui nécessitent une installation et des équipements spécifiques.

« Le passage aux véhicules électriques et hybrides rechargeables est une étape déterminante de l’atteinte l’objectif de neutralité carbone en 2050 » a déclaré François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, pendant les Rencontres Internationales des Voitures Écologiques à Alès.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)