Actu

Grèves : les ports et les raffineries bloqués

Tous les ports français sont bloqués par les dockers afin de protester contre le projet de réforme des retraites. Plus aucune marchandise ne transite par les ports. La grève a été reconduite dans quelques raffineries de TotalEnergies, sans créer de pénurie pour l’instant.

Les ports du Havre et de Rouen sont bloqués ce mercredi par une opération «ports morts» du gouvernement, a-t-on appris de sources syndicales. « Environ 300 dockers, portuaires et territoriaux, organisent le blocage de la zone portuaire via 11 points de blocage qui seront tenus jusqu’à 15H00. Nous laissons passer les véhicules légers, mais pas les camions», a déclaré à l’AFP Yann Mallet, secrétaire général de la CGT dockers de Rouen.

De nombreux autres ports sont à l’arrêt partout en France, comme à Marseille, où les manifestants bloquent depuis tôt ce matin plusieurs portes du grand port maritime. À Lyon, le port Édouard Herriot est bloqué depuis ce matin 6h, selon la CGT de la ville de Lyon. Les ports de Lille, Nantes, Brest et Bayonne sont également concernés par des blocages.

Les expéditions de carburants étaient toujours bloquées ce mercredi à la sortie des raffineries du groupe TotalEnergies en France, a affirmé à l’AFP la CGT-Chimie. Selon Eric Sellini, élu national de la CGT-Chimie qui a appelé à une grève reconductible, «les gros sites d’expédition de TotalEnergies sont à l’arrêt. La grève a été reconduite dans les établissements de TotalEnergies à la Mède, Donges, la Raffinerie de Normandie, Feyzin et Flandres, avec des taux de grévistes entre 70% et 100%».

 

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)