Actu

L’eurodéputée C. Revault d’Allonnes-Bonnefoy explique pourquoi une vignette PL serait retoquée par l’UE

Lors d’un entretien accordé à TRM24, la députée européenne socialiste (PS) Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy donne sans détours sa position sur le projet de vignette poids lourd qu’envisage le gouvernement français même s’il semble être mis entre parenthèses actuellement et alors que Bruxelles étudie la possibilité de supprimer l’eurovignette. La députée a été nommée d’ailleurs l’an dernier rapporteure pour le Parlement européen de la révision de sa directive. Elle nous a déclaré ne pas s’opposer à une contribution du transport routier au financement des infrastructures et propose d’ailleurs de s’appuyer sur le système des autoroutes qui existe déjà dans de nombreux pays comme la France.

Que se passerait-il si la France mettait en place un système de vignette poids lourd qui irait à l’encontre des décisions de Bruxelles ? La réponse de l’eurodéputée est claire :

« Plutôt que d’inventer quelque chose d’hier, il faudrait mieux se projeter sur la manière dont on peut améliorer ce qu’il existe déjà en France » estime la députée qui propose de s’intéresser par exemple au système autoroutier afin « de mettre en place une redevance liée aux kilomètres parcourus et à la pollution. » Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy n’exclut pas les 4 voies empruntées aussi par les poids lourds. « C’est ainsi que l’on est cohérent avec les principes européens » a-t-elle conclu.

La députée considère que « tous les utilisateurs doivent payer, et pas seulement les transporteurs routiers. Tous doivent participer en fonction de la distance parcourue. » Elle invite à se pencher sur l’expérience de la Belgique qui a mis en place « un système de redevance calculée via satellite en fonction des kilomètres parcourus. » Elle précise que le principe est accepté car l’affectation des recettes est clairement annoncée à l’entretien des routes, une manière de rappeler à l’ordre le gouvernement à qui on reproche de ne pas affecter la totalité de l’argent collecté aux routes. « Il est important de démontrer que chacun fait un effort et que cet effort permet que nous puissions rénover des routes et d’avoir des routes plus sûres. »

Entretien recueilli par Louis Guarino et Hervé Rébillon

Nous poursuivrons cet entretien avec l’eurodéputée PS Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy prochainement sur TRM24 dans un second volet consacré au Paquet routier.
Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)