Actu

Blocage Poids lourds : l’UE met sous pression l’Allemagne

La Commission européenne durcit le ton. Elle annonce avoir envoyé des courriers à six pays (Allemagne, Belgique, Danemark, Finlande, Suède et Hongrie) appliquant des restrictions plus dures que celles recommandées par l’UE, dont des interdictions d’entrer sur leur territoire. L’Allemagne a fermé ses frontières entraînant le blocage de milliers de poids lourds.

Ces lettres rappellent « la nécessité que les restrictions de mouvement soient non discriminatoires et proportionnées » et appellent les gouvernements concernés à « s’aligner » sur les recommandations précédemment approuvées par l’ensemble des Vingt-Sept. Les États visés ont dix jours pour répondre à la Commission, qui n’exclut pas d’enclencher des procédures d’infractions à leur encontre.

L’Allemagne, principalement visée par Bruxelles, filtre drastiquement depuis mi-février les passages avec la République tchèque et le Tyrol autrichien pour contenir les variants du virus. Frontaliers et conducteurs routiers ne peuvent passer qu’avec un test PCR très récent. La Commission montre du doigt le dispositif allemand. « Nous pensons que l’objectif compréhensible de l’Allemagne – protéger la santé publique — pourrait être atteint grâce à des mesures moins restrictives », insiste le courrier.

La difficile coordination sur ces restrictions entravant le principe de libre circulation était hier au menu d’une réunion des ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept, avant un sommet jeudi des chefs d’État et de gouvernement.

A lire aussi : L’IRU interpelle Angela Merkel sur le chaos du réseau de transport de marchandises

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)