Actu

Réforme des retraites : la loi promulguée, et le CFA ?

Le président de la République a promulgué, samedi dernier, la loi de départ à la retraite à 64 ans, quelques heures seulement après la validation du Conseil constitutionnel. Les conducteurs routiers bénéficient toujours du CFA qui a été maintenu mais, selon la réforme, leur départ en retraite se fera à 59 ans, contre 57 aujourd’hui.

La loi promulguée ce samedi 15 avril par Emmanuel Macron doit entrer en vigueur le 1er septembre 2023. Le ministre du travail, Olivier Dussopt, a déclaré que les services de l’Etat et les caisses de retraite étaient prêts pour que cette date soit effective.

Qu’en est-il du Congé de Fin d’Activité ? Clément Beaune, le ministre des transports, a confirmé son maintien à plusieurs reprises. Il n’est pas remis en cause, mieux le Sénat l’a exclu officiellement des Régimes sociaux et de retraites des transports terrestres.

Alors qu’ils bénéficient de ce CFA qui leur permet de bénéficier d’un départ anticipé, avec la réforme, les conducteurs routiers devront aussi partir deux ans plus tard. Concrètement, le CFA prend en compte la pénibilité du travail de routier et permet aux salariés qui justifient d’au moins 26 ans d’activité de “cesser leur activité professionnelle jusqu’à cinq avant l’ouverture de leur droit à la retraite. Mais avec la réforme des retraites, “le départ en CFA ne se fera plus à 57 ans mais à 59 ans”, a rappelé le syndicat FO.

C’est surtout son financement qui appelle les syndicats à la plus grande prudence. Fin février, lors d’une réunion entre l’Etat et les syndicats du secteur, le gouvernement s’est engagé à investir 150 millions par an jusqu’en 2030 pour maintenir le dispositif. Et après ? C’est insuffisant pour les représentants des salariés. Les parties doivent se revoir « sou peu », nous a confirmé le ministère des transports.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)