Coronavirus

Etats-Unis : le transport routier voit ses trafics chuter

New York et le New Jersey impactés

Avec quelques semaines de décalage, le transport routier américain enregistre une chute brutale de ses activités commerciales en raison des mesures prises par les divers gouvernements fédéraux. New York et New Jersey sont les régions les plus impactées.

Selon la société de télématique Geotab qui compte des milliers de clients (500 000 camions de classe 6-8), les déplacements des poids lourds ont chuté de 40% à New York et dans le New Jersey. Dans les autres Etats, les activités commerciales des entreprises de transport ont affiché une tendance supérieure à 80% mais ont tendance à baisser au fur et à mesure que des nouvelles mesures de restrictions sont mises en place.

Baisse aux postes frontaliers

Début mars, les échanges entre les Etats-Unis et les pays voisins ont atteint des records laissant supposer que des entreprises ont anticipé une fermeture imminente des frontières. Geotab indique par ailleurs que les passages frontaliers ont chuté ces deux dernières semaines. Les temps d’attente aux quatre postes frontières ont explosé mi-mars avant de baisser en avril.

Enfin, surprenant, les volumes de trafics marchandises ont connu une légère augmentation dans les principaux ports d’Amérique du Nord (Montréal, Vancouver, Tacoma et Seattle) permettant aux transporteurs routiers de préserver une certaine activité portuaire. En revanche, celles près des aéroports ont chuté, la plupart des compagnies aériennes ayant annulé leurs vols fret.