Actu

Fret : fin des accords entre Air France-KLM et CMA CGM

La nouvelle est tombée hier. Air France-KLM et CMA CGM mettent fin à leurs accords conclus il y a moins de deux ans dans le domaine du fret. L’armateur reste cependant actionnaire du groupe aérien, ont annoncé les deux groupes.

CMA CGM pourra toutefois se séparer plus vite que prévu, dès l’année prochaine, des 9% du capital d’Air France-KLM qu’il détient, ont précisé les entreprises dans des communiqués, évoquant «un environnement réglementaire contraint sur certains marchés importants (qui) n’ont pas permis à la coopération de fonctionner de manière optimale».

Cet accord stratégique commercial exclusif devait durer – sur le papier – près de 10 ans avec l’objectif de mettre « en commun leurs réseaux cargo complémentaires, les capacités de leur appareil tout cargo et leurs services dédiés », comme l’expliquaient à l’époque les dirigeants des deux entreprises.

La raison ? Cette fin de partenariat n’est pas totalement une surprise. Elle est due aux difficultés pour les deux partenaires d’obtenir une immunité antitrust de la part du gouvernement américain, afin de pouvoir déployer pleinement leur partenariat sur les Etats-Unis et l’Amérique du Nord. C’était notamment la condition sine qua non pour que CMA CGM puisse intégrer la coentreprise transatlantique entre Air France-KLM, Delta Air Lines et Virgin Atlantic dans le cargo (pendant de celle mise en place pour le transport de passagers).