Actu

L’OTRE et la FNTR Hauts-de-France annoncent des blocages le 28 novembre

Les régions auraient-elles décidé de réagir ? Les transporteurs de la région Hauts-de-France annoncent qu’ils exprimeront leur ras-le-bol en procédant à des blocages sur des axes stratégiques situés aux frontières avec la Belgique le 28 novembre à partir de 5 heures le matin. A l’initiative de ce mouvement : l’OTRE et la FNTR Hauts-de-France.

«  Lors de l’abandon de l’écotaxe en 2013, une hausse de 4 €/hl sur la fiscalité du carburant avait été imposée aux transporteurs. C’était alors pour solde de tout compte.
Mais le gouvernement ne tient pas sa parole et a fait voter un article 19 du Projet de loi de finances (PLF) 2020 qui prévoit le principe d’une hausse de notre fiscalité carburant à hauteur de 2 €/hl, soit deux centimes par litre sur le gazole acquis en France. Pour une PME moyenne, cette fiscalité injuste, fait perdre 100 % de sa rentabilité » font savoir les deux organisations dans un communiqué commun.

« Depuis de nombreux mois, les fédérations professionnelles ont formulé de nombreuses propositions alternatives dont le projet « Eco-Contribution », soutenu par de nombreux parlementaires. Malgré cette démarche, qui se veut constructive, le ministère des transports tout comme Bercy restent sourds et campent sur leurs positions » ajoutent-elles.

Les transporteurs routiers des Hauts-de-France entendent exprimer leur colère dans la rue. Ils demandent la suppression définitive de l’actuel article 19 du PLF 2020. Ils appellent les transporteurs des autres régions à rejoindre leur mouvement dans un acte 2 qui interviendra début décembre.