Actu

Chute inattendue des ventes poids lourds en France et en Europe

Après un excellent début d’année, les ventes de camions (+ 16t) ont chuté durant les deux mois de l’été : en juillet (-25,1%) et en août (-21,8%), selon les derniers chiffres publiés par l’ACEA. La France a enregistré une baisse de 16,4% sur ce segment. Elle subit la même baisse sur les utilitaires. Mais tous les pays membres de l’UE s’en sortent sur les 8 premiers mois et 2019 devrait être un bon cru à la seule condition : que la chute estivale cesse.

Sur l’ensemble des véhicules industriels (tout segment confondu), les immatriculations restent positives enregistrant une hausse de 6,5% depuis janvier, avec plus de 1,7 million de véhicules. L’Allemagne a mené cette croissance avec une augmentation de 13,6%, suivie par le Royaume-Uni (+ 11,3%), la France (+ 6,5%), l’Italie (+ 4,3%) et l’Espagne (+ 2,1%).

Après six mois consécutifs de croissance en 2019, qui ont abouti à une augmentation de 46,9% en juin dernier, les immatriculations de poids lourds dans l’Union européenne ont subi des baisses notables en juillet (-25,1%) et en août (-21,8%). En conséquence, tous les grands marchés de l’UE ont enregistré une baisse à deux chiffres le mois dernier. -16,4% pour le marché français qui s’en sort sur les immatriculations sur les 8 mois : +11,3%, juste après le Royaume-Uni (+19,3%).

La chute est tout aussi importante cet été pour les utilitaires : -19%. Avec des baisses à deux chiffres en Espagne (-32,2%), en Italie (-22,4%), au Royaume-Uni (-20,1%) et en France (-16,4%). Depuis janvier, les immatriculations enregistrent une hausse de 8%.

A lire aussi :

Doit-on s’attendre en France à une chute des ventes de camions comme aux Etats-Unis ?