Actu

Immatriculations : les porteurs continuent leur percée sur le marché du neuf

Est-ce un effet de la normes GSR-II ? Toujours est-il que les immatriculations de porteurs tirent le marché des camions neufs en France au mois de juin 2024.

Avec 2706 porteurs pour 2690 tracteurs routiers, le mois de juin 2024 voit une confirmation d’une tendance observée les mois précédents. Plusieurs explications à cela : la lente mais effective montée en puissance des carrossiers permettant d’honorer les commandes passés ces derniers mois, mais aussi, peut-être (voire sûrement) des immatriculations anticipées face à l’arrivée des normes GSR-II. Constructeurs et carrossiers commencent à avoir l’habitude de ce saut d’obstacles après l’épisode du chronotachygraphe « communiquant » l’an dernier. Il y a donc une part certaine d’enregistrements anticipés pour éviter le couperet du 7 juillet 2024.

En marge de cet effet d’anticipation réglementaire, Laurent d’Arnal, directeur Commercial Volvo Truck France, confirme une bonne année pour les porteurs mais s’attend à une chute du secteur du BTP pour l’an prochain avant un rebond ultérieur porté par une nouvelle phase de grands chantiers. Selon les données du CCFA, le marché global sur le premier semestre 2024 des camions de plus de 5 t de PTAC demeure bien orienté avec +5.4% (27679 unités). Isuzu est le grand vainqueur avec +51.9% par rapport à la même période de 2023 mais sur de petits volumes. Clairement, les 266.7% de hausse sur le mois de juin 2024 (à 22 unités) sont liés à GSR-II, la marque ayant annoncé que les nouvelles générations arriveraient début 2025 seulement.

DAF, Volvo et Scania au coude à coude

Pour les « gros faiseurs », c’est Scania qui a le vent dans les voiles avec un +20% sur le 1er semestre 2024 (3624 véhicules lourds immatriculés). Il se rapproche de son compatriote et néanmoins « meilleur ennemi » Volvo qui enregistre 3663 immatriculations sur la même période. Les deux scandinaves suivent DAF de très près qui a cumulé 3700 unités sur ce 1er semestre 2024. DAF Trucks France confirme sa 2ème place sur le marché derrière Renault Trucks qui réalise un joli mois de juin (1706 certificats, +14,9% par rapport à juin 2023). Cela porte le losange rouge à 7867 immatriculations, en hausse de 7.7% par rapport au 1er semestre 2023.

Même dynamique printanière chez Mercedes-Benz Trucks France avec un mois de juin à +17.5% (792 immatriculations) soit un cumul à 3420 unités sur le semestre. Iveco réalise également un beau mois (573 livraisons, +13.9% par rapport à juin 2023) mais le cumul au semestre demeure toujours mal orienté (2519 véhicules, -5.2% par rapport au 1er semestre 2023). MAN est dans la même situation, avec en prime un très mauvais mois de juin (-14.5% au semestre avec 2269 unités et -24% sur le mois de juin 2024 avec seulement 376 certificats d’immatriculation en comparaison des mêmes mois et périodes de 2023).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *