A (RE)VOIR Actu

Immatriculations VI UE : bond spectaculaire des ventes PL

En mai, selon les derniers chiffres de l’ACEA, les immatriculations de véhicules industriels dans l’Union Européenne ont augmenté de 51,3 % pour atteindre 165 363 unités, toujours plus de 30 000 en deçà des niveaux de volume d’avant la pandémie. Les ventes de poids lourds ont bondi de +75%. La France a enregistré une hausse moindre de 12,6%.

Depuis le 1er janvier, la demande de véhicules industriels dans l’UE a augmenté de 43,9%. La solide performance de mai a encore amélioré les volumes cumulatifs de l’année, comptant désormais 838 941 unités. Les quatre principaux marchés de l’UE ont amélioré leurs résultats cumulés : l’Italie (+69,5%), la France (+55,2%), l’Espagne (+51,9%) et l’Allemagne (+20,3%).

En mai, les ventes de poids lourds neufs dans l’Union européenne ont bondi de 74,9 % pour atteindre 20 601 unités immatriculées. L’Espagne a fortement stimulé le résultat de la région avec une augmentation à trois chiffres (+128,5%), suivie de l’Italie (+72,5%), de l’Allemagne (+48,2%) et de la France (+12,6%) – toutes affichant de solides gains le mois dernier. Au cours des cinq premiers mois de 2021, les immatriculations de poids lourds ont augmenté de 40,1 %, comptant 106 819 unités vendues dans l’Union européenne. Chacun des principaux marchés a enregistré des améliorations significatives au cours de cette période de cinq mois : l’Italie (+52,6%), l’Espagne (+45,9%), la France (+25,9%) et l’Allemagne (+21,7%).

En mai, 25 071 nouveaux véhicules utilitaires ont été immatriculés dans l’UE, en hausse de 64,6 % par rapport à l’année précédente. La Pologne a continué d’être un moteur majeur de la croissance, affichant une hausse de 203,8% le mois dernier, tout comme l’Espagne (+99,6%) et l’Italie (+65,9%). Jusqu’à présent en 2021, les immatriculations d’utilitaires neufs dans l’UE ont augmenté de 34,7% pour atteindre 128 174 unités. L’Italie et l’Espagne ont enregistré les gains en pourcentage les plus importants (+49,1% et +35,3% respectivement) des marchés clés de la région, suivies de la France (+27,3%) et de l’Allemagne (+17,5%).

La demande de nouveaux autobus et autocars en mai dans l’Union européenne était de 18,1 % supérieure à celle de l’année dernière, avec 1 863 unités vendues au total. Les quatre principaux marchés de l’UE ont tous affiché des résultats positifs le mois dernier – en particulier l’Italie, où les immatriculations ont triplé (+189,0 %). De janvier à mai, la demande d’autobus et d’autocars dans l’UE n’a augmenté que modestement (+1,8%). S’agissant des marchés clés, le résultat cumulé de l’Italie est passé en territoire positif (+4,4%) et la France a consolidé sa performance positive (+11,3%). Dans le même temps, les baisses se sont modérées en Espagne (-19,5%) et en Allemagne (-5,1%) par rapport au mois précédent.

Source : ACEA