Actu

Le transport routier investit dans la sécurité routière

La sécurité routière prise au sérieux

L’IRU vient de publier un rapport sur les investissements dans la sécurité routière réalisés par les entreprises de mobilité et de logistique. L’organisme qui représente les entreprises de transport internationales pointe les obstacles à l’investissement dans ce domaine.

« Les véhicules lourds (camions, cars) sont impliqués dans moins de 3% des accidents de la route, dont 85% sont dus à des erreurs humaines (25% dus au conducteur professionnel, 75% dus à l’autre usager). Les exploitants commerciaux et leurs chauffeurs professionnels sont néanmoins des modèles visibles sur nos routes et prennent leur responsabilité en matière de sécurité très au sérieux » rappelle l’IRU.

Les résultats soulignent que, si l’industrie du transport routier commercial reconnaît qu’elle a un rôle clé à jouer dans l’amélioration de la sécurité routière, d’importantes barrières financières, réglementaires et sociétales existent. Les opérateurs de logistique investissent déjà massivement dans la sécurité routière et 80% continueront d’investir fortement à l’avenir. Ils veulent massivement plus de normes internationales, avec 90% accordant la priorité à des normes de sécurité du conducteur accrues.

Mieux s’investir

Le rapport de l’IRU ne fait pas que constater, il identifie quatre domaines pour stimuler l’investissement dans la sécurité : culture et sensibilisation, incitations commerciales, formation et certification, et normes internationales.

Umberto de Pretto, secrétaire général de l’IRU, a déclaré: «Le facteur le plus important affectant la sécurité routière aujourd’hui, ce sont les personnes. Nous devons pousser davantage d’investissements dans les éléments humains de la sécurité routière – depuis les systèmes de certification et une meilleure surveillance des conducteurs jusqu’aux campagnes de sensibilisation générales pour renforcer une culture de la sécurité. »

A lire aussi : Le Canada désigne ses anges de la route