Solutions embarquées

Renault Trucks étend sa solution de maintenance connectée à sa gamme construction

Renault Trucks étend sa solution de maintenance connectée, Predict, à ses véhicules construction et chantier. Le principe reste identique : la remontée, l’analyse et l’exploitation des données sont associées aux 35 cellules de maintenance labellisées et les ateliers agréés répartis sur l’ensemble du territoire. L’objectif est le même : 98 % de disponibilité des véhicules.

Predict est ainsi mis en œuvre par les 35 cellules de maintenance labellisées et les ateliers agréés du réseau. Renault Trucks a éprouvé avant lancement, son service Predict sur ses gammes construction et chantier en conditions d’exploitation réelles pendant 6 mois.

Pour prolonger les performances d’origine du véhicule, le concessionnaire remet à son client un plan de maintenance spécifique (PMS) adapté à l’usage (kilométrage, consommation du véhicule, heures moteur) ou au contrat de maintenance souscrit. Un contrôle entre l’usage réel et l’usage « déclaré » est régulièrement effectué durant son utilisation grâce à la connectivité et aux remontées télématiques des informations. Le cas échéant, au sein de la cellule locale labellisée, le gestionnaire de maintenance prépare un dossier réunissant les opérations de maintenance à réaliser, les campagnes techniques en cours, les niveaux d’usure des composants et l’historique de réparation.

Sur la base de ces informations, le réparateur local agréé organise un rendez-vous. Il prend en compte les disponibilités du client, de l’atelier et des pièces. Le PMS est alors ajusté en vue de l’optimisation des futures interventions.

L’usure des composants en temps réel

Grâce à l’activation du service Predict, le véhicule transmet tous les 3 jours des données concernant l’usure de certain de ses composants (cartouches de dessiccateur, plaquettes de freins, disques d’embrayage, batteries). Ces données sont utilisées pour construire des graphes d’usure et réaliser une projection théorique de « fin de vie » des composants. Par rapport à la longue distance, les niveaux d’alerte ont été adaptés à l’usage chantier avec des niveaux de kilomètres moins importants et un nombre d’heures moteurs plus important.

Le gestionnaire de maintenance peut ainsi intervenir immédiatement s’il constate une usure anormale ou prématurée sur le niveau d’usure d’un des composants surveillés. La cellule locale pourra ainsi contacter le client pour lui proposer des conseils, une solution pour prendre en charge l’intervention sur le composant et envisager de la regrouper avec d’autres opérations de maintenance à venir. Le temps d’immobilisation pour le client est ainsi réduit.

La prévention des immobilisations imprévues

Grâce à la connectivité, les algorithmes analysent en permanence les codes défaut transmis par le véhicule ; ils permettent d’identifier et d’anticiper une panne immobilisante avant même l’activation des voyants du tableau de bord. Cette surveillance est rendue possible par les informations remontées par les capteurs internes du véhicule ; elle concerne quatre-vingt pour-cent des pannes qui peuvent conduire à un passage en mode dégradé ou une immobilisation totale du camion (hors remorque et pneumatiques).

Depuis la plateforme de surveillance des données, en cas de détection d’un risque d’immobilisation, une information est envoyée à la cellule de maintenance locale du réseau Renault Trucks. Celle-ci a la responsabilité de prévenir le client, d’organiser avec lui, dans les meilleurs délais (en moins de deux heures), la prise en charge du véhicule. C’est l’atelier Renault trucks de proximité, connu du client, qui in fine, sera responsable de l’intervention. Les cellules sont ainsi le contact quotidien avec les clients pour le service Predict.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)