Actu

Stellantis rapatrie la production russe en France et GB

Les activités de Stellantis en Russie ne sont pas très importantes. 10 000 utilitaires avaient été produits en 2021 et une montée en puissance était prévue au cours de l’année 2022. Il n’en sera rien et le constructeur aura tôt fait de rapatrier la production prévue en Russie vers les usines européennes spécialisées dans les utilitaires légers de Hordain (également appelée Sevelnord) dans le Nord et celle de Luton en Grande-Bretagne.

L’usine russe de Kalouga à 180 kilomètres au sud-ouest de Moscou est une coentreprise avec Mitsubishi. Elle poursuit une activité très réduite tant que des pièces seront disponibles. Ensuite, les 2 000 salariés seront très certainement mis au chômage.

Stellantis, qui détient 1,5% de parts de marché automobile en Russie contre 30% pour Renault, a cessé dans ce pays toute activité d’importation comme d’exportation. En définitive, l’activité de Stellantis est peu impactée par le conflit russo-ukrainien. En Ukraine, où sont principalement commercialisées les marques Peugeot, Citroën et Fiat, le constructeur compte seulement 71 salariés. Il se dit que Carlos Tavarés, patron de Stellantis, envisagerait de cesser la production en Russie.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)