Actu

Taux de fret routier européens : le marché spot s’effondre

Selon le rapport de Ti, Upply et l’IRU, l’indice des taux de fret routier européens sur le marché spot a baissé de 14,8 points au 4ème trimestre 2023 par rapport à l’année précédente. L’indice des taux contractuels en glissement annuel limite sa baisse en raison des coûts élevés : -0,9%.

« En ce début d’année 2024, le rapport de force s’inverse à nouveau, cette fois en faveur des chargeurs qui ont accès à des prix spot inférieurs aux taux contractuels » a indiqué Thomas Larrieu, directeur général d’Upply, avant d’ajouter : « Cette année, les transporteurs routiers devront faire face à une baisse de la demande européenne, déjà amorcée depuis plusieurs mois, et à l’imprévisibilité de leurs coûts. C’est le moment d’accélérer l’adoption d’outils numériques, qui donnent de la visibilité et permettent d’optimiser les revenus.”

Les coûts ont augmenté dans tous les domaines au cours des trois dernières années. La main-d’œuvre (+28,2 %), l’entretien et les réparations (+20,4 %), les pneus (+21,6 %), les pièces détachées (+13,5 %) et l’assurance (+8,7 %) ont tous considérablement augmenté et contribué à une base de coûts particulièrement élevée. Cela résulte d’une inflation qui s’est propagée dans tout le système et qui a ajouté une pression à la hausse sur les taux.

Les péages allemands basés désormais sur les émissions émises par les véhicules sont entrés en vigueur le 1er décembre 2023, augmentant ainsi d’environ 80 % les péages pour les poids lourds sur les routes allemandes. Selon GVN, l’association des transporteurs de Basse-Saxe, cette augmentation se traduira par des dépenses mensuelles supplémentaires de 300 000 euros pour certains de ses membres. Cette hausse est mesurable dans l’indice des taux de fret routier sur le marché domestique allemand, qui montre que les taux ont augmenté de 8,3 points en décembre.

En supposant que 60% des kilomètres parcourus par les camions allemands dans le cadre du transport routier de marchandises soient effectués sur un réseau routier à péage, sachant que 55% des volumes de marchandises sont transportés par des véhicules articulés à 5+ essieux conformes à la norme EURO VI, et que ces véhicules représentent 30% de la flotte roulante allemande, l’IRU estime que le coût annuel supplémentaire du péage pourrait s’élever à environ 6 700 euros par camion. En revanche, les nouveaux péages autrichiens, introduits le 1er janvier, ne devraient augmenter les coûts que de 730 euros par camion et par an.