Actu

Voici pourquoi l’amendement Eco-Transport n’est pas totalement abandonné

Nous évoquions mardi lors du vote de la Loi d’orientation sur les mobilités (LOM) que l’amendement Eco-Transport qui envisageait de faire payer les chargeurs en fonction du volume de CO2 émis pour le transport n’avait été recalé. Pas totalement puisqu’un groupe de travail va être mis en place afin de présenter un projet avant l’examen du Projet de Loi de Finances 2020.

Le groupe de travail sera coordonné par Barbara Pompili (photo) et Anne-Laure Cattelot. Il devra faire des propositions afin d’aboutir à un projet concret.

Interrogé par TRM24, Jean-Marc Rivera, secrétaire général de l’OTRE qui soutient cette idée se dit plutôt confiant : « La solution Eco Transport que nous soutenons depuis de nombreux mois a été évoquée à travers divers amendements déposés par des parlementaires de la majorité et de l’opposition. Certes ils n’ont pas été adoptés, mais les débats parlementaires ont conclu à la mise en place d’un groupe de travail informel. Ce dossier n’est donc pas enterré » se réjouit-il.

« Nous défendons une autre approche innovante visant à faire contribuer les donneurs d’ordre en fonction de la volumétrie CO2 du transport qu’ils ont commandé. Nous rappelons que taxer le poids lourd ne changera rien au comportement des donneurs d’ordres et n’aura aucun impact sur la transition énergétique et l’organisation des transports » souligne Jean-Marc Rivera.