Actu

Accident de car-Rochefort : Eiffage mis en examen pour homicides involontaires

Dans le cadre de l’enquête sur l’accident d’un autocar scolaire, transpercé par la ridelle d’un camion-benne, en février 2016 à Rochefort (Charente-Maritime), le groupe de BTP Eiffage à qui appartenait le poids lourd, a été mis en examen fin novembre pour «homicides et blessures involontaires par personne morale». Le procureur de la République de La Rochelle a confirmé hier l’information de La Charente Libre. Six adolescents avaient perdu la vie dans l’accident.

Le conducteur du camion-benne avait été mis en examen peu après l’accident pour homicides et blessures involontaires, et avait été laissé libre sous contrôle judiciaire.

L’enquête a porté particulièrement sur la ridelle latérale du camion. Le flanc de l’autocar avait été cisaillé par la ridelle ouverte du camion, tuant six des quinze adolescents à bord. Selon les investigations techniques, cette ridelle était ouverte à 90 degrés et non totalement au moment de la collision, une position « inhabituelle et dangereuse ». Les enquêteurs ont appris qu’automobiliste avait dû l’éviter peu avant le drame. Le choc a fait exploser le pare-brise, de l’autocar.

La direction de la communication du groupe Eiffage, jointe par l’AFP, a indiqué qu’elle ne souhaitait pas s’exprimer sur une instruction en cours. Le procureur a indiqué par ailleurs qu’un procès pourrait se tenir à la fin de l’année, l’instruction pouvant être clôturée dans deux mois.

(avec agences)

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)