Non classé

CO2 PL : les difficiles discussions reprennent aujourd’hui

Les négociateurs des gouvernements de l’Union Européenne et du Parlement européen peinent à trouver un accord pour fixer les objectifs de réduction de CO2 pour les poids lourds et les bus neufs. Après une réunion mardi dernier sans succès à Strasbourg, ils se retrouvent une nouvelle fois aujourd’hui.

Les gouvernements souhaiteraient une réduction des émissions de CO2 pour les poids lourds à – 15 % d’ici à 2025 puis, dans un second temps, à -30 % d’ici à 2030. Ils avaient ainsi établi il y a quelques mois un équilibre entre les intérêts de l’Allemagne et du secteur poids lourd le plus important du continent et d’autres pays, tels que la Suède, qui ont préconisé une réduction plus nette des effectifs. En revanche, le Parlement souhaite des réductions plus importantes : – 20% puis – 35%.

Alors que les constructeurs poids lourds ont donné leur avis via l’ACEA qui les représente, 6 groupes de distribution et de transport, à savoir Carrefour, Nestlé, Geodis, Spar Autriche, DB Schenker et Alstom, se sont engagés en début de mois en faveur d’un déploiement de camions électriques. Dans un courrier adressé aux institutions européennes ils appellent à « fixer dès 2025 un objectif ambitieux de ventes de camions zéro émission ». « Le déploiement à court terme de tels camions électriques « est vital pour réduire les émissions et les coûts de carburants » estiment-ils.

A lire aussi :

CO2 PL : 6 grands groupes s’engagent pour des camions électriques