Articles 18H

Gaussin reprend Navya spécialisé dans la conduite autonome

Navya, spécialiste de la conduite autonome, a été repris au printemps par Gaussin en partenariat avec le japonais Macnica. C’est ce qu’a décidé le tribunal de commerce de Lyon. Navya avait été placée en redressement judiciaire début février.

L’offre présentée par Gaussin, constructeur de véhicules autonomes électriques et hydrogènes pour le transport de marchandises en site fermé, dont le siège est à Héricourt (Haute-Saône), prévoit la reprise de 143 salariés de Navya, sur un peu plus de 200, et propose en outre le reclassement de 21 salariés via sa filiale Metalliance, qui se trouve à Saint-Vallier (Saône-et-Loire). Gaussin prévoit de reprendre les sites de Villeurbanne (le siège social de Navya) et Courbevoie (Hauts-de-Seine), mais pas celui de Vénissieux.

L’offre de Gaussin a été préférée par le tribunal à celle d’Ellectramobilys, groupe basé à Calais, spécialisé dans la conception et la fabrication de véhicule utilitaire léger, en partenariat avec le groupe Alten. Elle prévoyait la reprise de 173 salariés.

L’offre de Gaussin est «supérieure», «au niveau du critère de la pérennité de l’activité», a estimé le tribunal dans sa décision, avec un «financement de l’activité à hauteur de 25 millions d’euros sur les trois prochaines années dont 15 millions déjà sécurisés».

La reprise devrait se faire par la création d’une nouvelle entreprise détenue majoritairement par Gaussin et les 49% restants par Macnica.

2 Responses

  1. Bonjour.

    Une class action contre les commissaires aux comptes de Navya est en cours, Mr Rébillon.

    1. Merci pour l’information. Mais je ne sais pas qui vous êtes et je n’ai pas d’information officielle dans ce sens. Je ne peux pas la publier. A bientôt.

Comments are closed.