Actu

Hausse des Energies : l’OTRE demande des mesures urgentes pour le TRM

L’OTRE a décidé d’alerter le gouvernement sur les risques économiques « que font peser les hausses du prix des énergies pour le secteur ». La fédération estime que l’augmentation pour les camions roulant au gaz avoisine les 400%.

« Avec une hausse de plus de 30% constatée sur le gasoil sur une année, le prix du carburant continue de flamber. Il augmente régulièrement quasi quotidiennement. Ce constat est également une réalité pour les véhicules roulant au gaz avec une hausse de 400% » précise l’OTRE, « cette situation est très préoccupante et elle inquiète les entreprises qui peinent à les répercuter. »

L’OTRE demande des mesures urgentes et concrètes en faveur des professionnels de la route. « En transport routier de marchandises, les entreprises, déjà soumises à des marges très faibles, craignent de les dégrader encore davantage alors que de nombreux chargeurs refusent des revalorisations acceptables des prix, au risque de sacrifier de nombreuses entreprises du transport routier pourtant vitales à leur propre activité. »

La fédération tient à rappeler que « les donneurs d’ordre restent toujours très hermétiques à l’application de l’indexation énergie en pied de facture ». Elle précise que la loi du 5 janvier 2006, applicable au gasoil mais également aux véhicules circulant au gaz, encadre précisément ce processus. « S’il reste avant tout contractuel et en rien automatique, la négociation s’impose cependant aux chargeurs qui ne peuvent pas la rejeter » ajoute-t-elle.

L’OTRE appelle le gouvernement à « veiller au strict respect de la juste application de l‘indexation énergie et d’agir fermement auprès des chargeurs notamment par des contrôles accrus des services de la DGCCRF ». A titre exceptionnel, pour soulager la trésorerie des entreprises, elle demande au gouvernement de permettre aux entreprises le remboursement partiel de la TICPE mensuellement.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)