Camions

Iveco électrisé

L’Iveco S-eWay en configuration tracteur à batteries constitue l’attraction du stand à Solutrans. Son pont intègre deux moteurs électriques pour une puissance continue de 480kW. La configuration maximale à 9 packs (d’origine Proterra) stocke 738kWh.

Une singularité : la planche de bord de celui-ci diffère très sensiblement de la gamme S-Way 2024 à moteur thermique puisqu’elle reprend le grand meuble de bord et les immenses écrans de feu Nikola Tre. Toute la gamme haute profite (enfin !) d’une colonne de direction réglable sur deux axes. Iveco prouve, comme Scania, que le moteur thermique n’est pas mort avec l’introduction du moteur XC13 sur la gamme 2024. S’il reprend les cotes d’alésage et de course de son prédécesseur (pour des questions d’industrialisation à Bourbon-Lancy) il est entièrement nouveau dans sa métallurgie et sa suralimentation. Les pressions d’injection sont portées (sur le Diesel) à 2500 bar, les performances du ralentisseur primaire et les valeurs de couple moteur sont notablement revues à la hausse. Le gamme XC13 Diesel, associée à la gamme 2024 est déclinée en puissances 460 ; 500 ; 540 et 580ch. La motorisation GNV arrivera en fin d’année 2024 avec 500ch et 2200Nm de couple.

Côté châssis, les IVECO S-Way et X-Way sont désormais disponibles avec une suspension pneumatique avant renforcée (essieu de 9 t de capacité) à grand débattement. Elle est proposée sur les configuration routières approche chantier à essieux droits à l’avant (dite ON+ chez Iveco) et les silhouettes 6×4 et 8×4 Tridem. Les porteurs 6×2 bénéficient d’un nouvel essieu traîné renforcé à 9 t (utile pour la collecte des déchets à chargement arrière et les grues en porte-à-faux arrière). Pour les missions plus sévères, sur les gammes T-Way et X-Way un nouvel essieu à simple réduction Meritor 18X peut supporter jusqu’à 60 t de PTRA.

L’Iveco Eurocargo, malgré son grand âge, évolue pour tenir compte de la règlementation GSR2 applicable en juillet 2024 d’où l’introduction -comme sur l’ensemble de la gamme Iveco- d’un afficheur tout numérique de 10 pouces. La motorisation GNV reprend la cylindrée de 6.7 litres bien connue chez Cummins sur son ISB6.7 G pour devenir ici Tector 7. Il est décliné en 220 ; 250 et 280ch et est proposé avec un vaste choix de transmissions dont deux boîtes automatiques à convertisseur : l’Allison 3000XFE ou la ZF 8AP-PowerLine.

Iveco Capital était également mis en avant, la captive financière du groupe étant stratégique pour le financement des véhicules électriques.