Actu

La baisse des défaillances d’entreprises s’accentue fin 2020

Moins de 1 250 transporteurs ont défailli en 2020. C’est ce que rapporte Altares. Le nombre de défaillances est en recul de 44,1 % en 2020 dans le transport routier de marchandises, une tendance qui s’accentue d’autant plus en fin d’année (-50,9 %).

Les baisses restent fortes dans le transport, quelle que soit le secteur. La baisse est de 46 % dans le transport de proximité et 42 % en interurbain. Le transport routier de voyageurs affiche une forte amélioration (- 73,2 %), portée notamment par l’activité de taxis (-40,5 %).

D’autres secteurs économiques connaissent des reculs record. La construction qui concentre le quart des défaillances (7 479) enregistre une baisse de 42,6 % des procédures. Les défauts ont reculé au même rythme dans le commerce de détail (-37,2 %) ou interentreprises (-37,4 %). La baisse est rapide dans les magasins multi rayons (-40,7 %) en particulier en alimentation générale (-46,9 %).

La restauration a fixé l’attention sur cette crise Covid et les craintes étaient fortes de voir le secteur défaillir massivement. Pourtant, moins de 1 900 restaurateurs traditionnels (- 39,2%) et 1 300 établissements de restauration rapide (-40,7%) sont entrés en procédure. Un peu plus de 110 traiteurs ont également défailli (-29,2%). Enfin, près de 700 débits de boisson (- 39,4 %) ont passé la porte du tribunal.

Globalement, en baisse de près de 40 % par rapport à 2019, le nombre de défaillances est au plus bas depuis 30 ans. Des chiffres qui résonnent comme un paradoxe au regard de la force de la crise économique et sanitaire. Des signaux d’alarmes émergent cependant avec la proportion inquiétante de liquidations judiciaires directes, la baisse des procédures de sauvegardes et le nombre d’emplois menacés qui reste élevé en dépit de la baisse globale du nombre d’entreprises en faillite. La prudence est de mise.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)