Actu

L’apnée du sommeil, véritable fléau chez les routiers

Aujourd’hui, 2 routiers sur 10 souffriraient de l’apnée du sommeil. Ce véritable fléau touche principalement les mobiles. Le stress et les horaires décalés favorisant ce symptôme. L’apnée peut être détecté facilement et surtout peut être soigné.

Lors du dernier congrès de l’Unostra près de Bordeaux en octobre dernier, des spécialistes du sommeil étaient présents. L’occasion de rappeler que les routiers restent une cible plus vulnérable de part leurs conditions de travail.

Les signes d’apnée de sommeil sont pourtant nombreux : réveil avec des maux de tête, somnolences en journée, mauvaise concentration ou encore irritabilité. Comme nous l’indique Clémence Peix Lavallée, experte en stress et optimisation du sommeil, l’apnée se soigne très bien aujourd’hui.

 

De nombreux routiers ont découvert qu’il subissait l’apnée du sommeil lors d’un simple contrôle et ont vu leur vie changée et surtout leur condition de travail. Grâce au port d’un masque améliorant la respiration la nuit (Traitement par ventilation à pression positive continue), les conducteurs se sont sentis rapidement plus en forme dans la journée. Finis les somnolences et les coups de barre au volant de leur camion, ils avouent tous aujourd’hui avoir retrouvé la pêche.

Klesia propose un outil sans précédent qui consiste à évaluer votre état de fatigue pour ensuite l’analyser et vous livrer des conseils. Un coaching est ainsi proposé. Les explications de Frédéric Bissoulet, délégué commercial Transport chez Klesia.

 

Consulter le site de Klesia

Un mauvais sommeil peut donc être un risque vital à moyen terme (le risque d’infarctus est multiplié par 8, et l’hypertension par 4). Mieux vaut surveiller ses nuits. Les spécialistes conseillent de dormir 8 heures. En moyenne, durant une vie dite normale, nous passons un tiers de notre temps à dormir. A 60 ans, on aura dormi 20 ans ! Le sommeil est donc sacré.

One Response

  1. je suis un ancien chauffeur routier,je fais de l’apnée du sommeil depuis 2005, depuis que je porte l’appareil de nuit, je dors mieux, ce qui ne m’a pas empecher d’avoir fait un infarctus, en mars 2017 et subit une opération de l’arythmie en octobre 2017.

Comments are closed.