Actu

Le taux de fret sur les principales routes européennes

Selon le Benchmark des taux de fret routier européens publié par Transport Intelligence et Upply, les taux de fret sont en baisse de 1% au 4e trimestre 2020 par rapport à la période estivale, alors que de nouvelles périodes de restrictions et confinements ont affaibli la demande.

Après une forte activité au 3e trimestre, les mesures de santé publique supplémentaires destinées à ralentir la propagation de la pandémie ont entravé la reprise du fret routier au 4e trimestre. Ce ralentissement de la demande a conduit à une baisse des taux.

Le Benchmark des taux de fret permet de connaître l’activité fret sur les principales routes commerciales européennes. Il révèle ainsi que le ralentissement de la demande de fret a eu une répercussion sur les routes comme Madrid (Espagne)-Paris (France) et Duisbourg (Allemagne)-Lille (France) ou encore Varsovie (Pologne)-Duisbourg (Allemagne). La baisse a été plus forte sur la route Milan (Italie)-Varsovie (Pologne). Seule la route Rotterdam (Pays-Bas)-Duisbourg (Allemagne) a connu une augmentation du fret.

L’accumulation de stocks en prévision du Brexit a conduit à une augmentation des taux de fret sur le Royaume-Uni de 1,1% en glissement annuel au T4, contrairement aux taux non-britanniques, en diminution de 1,8% par rapport à l’année précédente.

les taux pourraient commencer à augmenter prochainement”

« La plus grande stabilité de l’offre de fret routier constatée au T4, par contraste avec la première vague de la pandémie, a obligé les transporteurs à accepter des prix plus bas alors que la demande ralentissait » fait remarquer Andy Ralls, analyste quantitatif chez Ti, « cependant, les taux pourraient commencer à augmenter prochainement, à mesure que les vaccins seront distribués. Les prix du diesel vont probablement augmenter et les coûts des procédures supplémentaires induites par le Brexit seront pris en compte dans les prix.

Thomas Larrieu, directeur des données et de la R&D chez Upply, analyse : « alors que les prix du transport routier chutent en 2020, nous prévoyons une reprise régulière en 2021 tirée par une demande de transport croissante attendue à partir du T2 2021. Facteurs clés à surveiller : prix du carburant, croissance économique de l’UE et équilibre entre l’offre et la demande de transport. »

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)