Actu

Les conditions d’exploitation des véhicules se détériorent en 2023

Le CNR vient de publier son enquête sur le transport routier de marchandises longue distance 2023. D’une manière générale, la situation se détériore. Les indicateurs sont dans le rouge : celui de production d’un véhicule diminue ainsi de 2 % et le déficit de production atteint – 6,7 %.

Le CNR évoque aussi pour 2023 une inflation des coûts. Les hausses concernent à la fois la composante sociale mais aussi les coûts kilométriques et les coûts fixes véhicule. Parmi les augmentations les plus marquantes entre les deux dernières enquêtes 2022 et 2023 : la rémunération des conducteurs (+ 4,1 %), les coûts pneumatiques (+ 8,4 %) ou bien encore la valeur moyenne d’un tracteur (+ 10 %).

L’analyse sur plus long terme des résultats de l’enquête révèle quelques changements profonds en termes de productivité et de coûts. L’indicateur de production d’un véhicule diminue de – 13,8 % depuis 2007, dernière année pleine avant la crise de 2008/2009. La consommation de gazole des véhicules diminue régulièrement : – 9,3 % entre 2013 et 2023. La rémunération d’un conducteur progresse + 26,7 % depuis 10 ans, évolution supérieure à celle du SMIC sur la même période (+ 22,2 %).

Les taux de renouvellement des camions demeurent voisins tous les ans de 16 % pour le parc des tracteurs et 7 % pour le parc des semi- remorques. Après une année 2020 hors norme, la reprise du marché français des ventes des tracteurs neufs apparue en 2021 s’est poursuivie en 2022 et en 2023.

Pour de nombreux experts, la croissance des immatriculations de véhicules neufs observée en 2023 est trompeuse et serait liée aux décalages importants de livraisons constatés depuis la crise covid. Le nombre annuel d’immatriculations de tracteurs neufs reste inférieur de – 7,3 % à son niveau de 2019, avant crise covid. Les prix d’achat des véhicules enregistrent une inflation importante en 2023. La valeur moyenne d’un tracteur se renchérit de + 10,1 % entre 2022 et 2023, celle d’une semi- remorque de + 7,5 %. Le prix moyen d’un tracteur augmente tous les ans avec le renouvellement progressif des parcs en véhicules Euro VI, véhicules plus onéreux que ceux répondant aux normes antérieures.

Lire dans son intégralité l’enquête annuelle sur le transport routier de marchandises longue distance 2023. Cliquez ici

Source : CNR