Actu

VivaTech 2023 : coup d’œil sur le transport innovant

La 7ème édition de VivaTech s’est terminée sur un beau succès avec 150 000 visiteurs venant de 174 pays en 4 jours dont beaucoup de jeunes attirés par l’orientation d’un salon « start-ups, technologie et digital. Les innovations étaient très nombreuses et il fallait du temps pour s’attarder et décrypter des nouveautés très intéressantes. Le domaine de la logistique et du transport avait réussi à garder sa place … toujours de façon originale et novatrice.

Nous nous sommes arrêtés sur le stand Mobilize qui est une émanation stratégique de Renault avec une très forte orientation services. Connaissez-vous Bento ? Il s’agit d’un développement à partir de Duo, un micro-véhicule 100% électrique avec une autonomie de 140 km (homologation WMTC en attente). Avec le permis B, il roule à 80 km/h maxi mais il peut également être utilisé sans permis à partir de 14 ans mais limité à 45 km/h. Ce véhicule a des dispositions certaines pour une utilisation urbaine et péri-urbaine.

Mobilize met en avant des packages véhicule + services dédiés aux particuliers comme aux professionnels sur un spectre large transporteurs, artisans, commerçants, professions libérales, services à la personne ainsi que les flottes d’entreprises (véhicules de pools ou de service). Mobilize proposera des abonnements flexibles à partir de 3 mois de location. Les mensualités pourront être modulées en fonction de la durée de location. Dans tous les cas, un parcours digital permettra aux clients de commander facilement leur Duo ou Bento en ligne, en quelques clics, sur un site dédié. Ces véhicules bénéficieront du réseau Renault pour l’après-vente. A partir du premier semestre 2024, l’utilitaire Bento, qui reprend les base de Duo, adopte un coffre fermé à l’arrière, à la place du siège passager. Son implantation permet d’obtenir un volume utile de près de 700 litres.

Réalisé en plastique rotomoulé, le caisson affiche une couleur gris moucheté. Deux portillons asymétriques offrent un grand angle de débattement (jusqu’à 140°). Une trappe permet le transport d’objets longs à droite du conducteur. Des aménagements intérieurs seront proposés pour répondre aux différents besoins et usages des professionnels, comme des modules de rangement pour des outils. La carrosserie anthracite et orange de Bento pourra être personnalisée sur des surfaces dédiées. Le caisson offre en outre des surfaces de personnalisation et de marquage supplémentaires sur trois côtés : les panneaux latéraux et les portillons. Ce véhicule sera proposé en location longue durée (LLD) aux professionnels.

« Bento transpose l’esprit cool et sympathique de Duo dans l’univers des véhicules utilitaires. Il permet de rendre visible son activité professionnelle dans l’espace public, mais aussi de satisfaire aux exigences de secteurs en croissance, comme les services du dernier kilomètre », souligne Benjamin Manceau, Chef de Produit Mobilize Duo et Bento.

(c) JY Kerbrat

Les vélos-cargos gagnent du terrain

Les vélos-cargos mis en valeur se trouvaient sur les stands Amazon et La Poste. Les deux modèles sont fabriqués par le français installé en Aquitaine VUF, un constructeur qui a d’autant plus le vent en poupe qu’il a augmenté son volume de production pour répondre à la commande de 600 triporteurs pour La Poste à raison de 250 par an. Après une création en région toulousaine, l’usine se trouve aujourd’hui à Mérignac. Le souhait de  Anthony Chenut, le fondateur, est d’intégrer le plus de composants européens. Le moteur électrique vient déjà de chez Valéo. Le développement se fera en Europe, Allemagne, Danemark, Pays-Bas. Pour cela, 4R Concept, startup créée en 2014, a réalisé sa seconde levée de fonds en 3 ans pour 3 millions d’euros. L’objectif annoncé est de produire 5000 vélos-cargos par an. VUF est aidé par les collectivités locales qui poussent à l’équipement des utilisateurs de véhicules professionnels. Par exemple, Bordeaux Métropole et la ville de Bordeaux ont réaffirmé leur volonté de décarboner le maillon logistique du dernier kilomètre grâce au vélo-cargo. Celui de VUF développe une puissance de 250 W avec un bridage de l’assistance à 25 km/h pour une charge utile de 100 kilos.

Pour en revenir à La Poste, l’opérateur veut assurer une livraison dite « 100 % propre (zéro et faibles émissions) » dans 350 villes en Europe d’ici 2025, dont les 22 métropoles françaises. En France, son objectif reste de faire circuler plus de 1 000 vélos cargos. Ces vélos cargos se répartiront dans les 60 plus grandes villes pour la distribution de colis dès 2025.

(c) JY Kerbrat

Les solutions autonomes

Ottonomy.IO est une start-up californienne qui commence à implanter son robot de livraison appelé Ottobot Yeti L4. Avant le reste de l’Europe, c’est l’Espagne qui bénéficie des services de ce petit engin électrique et autonome en partenariat avec le prestataire Goggo Network pour mettre en place des livraisons du dernier kilomètre en circulant sur les trottoirs publics es villes d’Alcobendas et de Saragosse. D’ici la fin de l’année d’autres villes en Europe seront choisies.

Delivers.ai rassemble des ingénieurs dans plusieurs pays, Grande-Bretagne, Turquie, Arabie-Saoudite. Leur petit véhicule est également conçu pour le dernier kilomètre autonome à la demande. Pour le moment, les tests se font en Belgique pour deux magasins, dont un Carrefour. Delivers.ai est conçu pour livrer de la nourriture et des produits d’épicerie de manière autonome. Les concepteurs assurent qu’avec l’association d’expériences en vision par ordinateur et en robotique, il est possible de créer des technologies autonomes propriétaires basées sur des caméras avec la fusion de capteurs à faible coût, évolutifs et largement déployables. Cette solution aide à réduire à la fois les coûts de fabrication et d’exploitation.

Cainiao, fondée en 2013, est intégré à la branche logistique du géant chinois Alibaba et se consacre au traitement des commandes des consommateurs dans les 24 heures en Chine et dans les 72 heures partout ailleurs dans le monde. La présence de Cainiao Network à VivaTech a permis de présenter un robot de livraison sans pilote développé en interne et dénommé Xiaomanlv (Petit âne). Il est guidé par l’intelligence artificielle, le conteneur réutilisable B2B intégré avec des étiquettes d’identification par radiofréquence (RFID), des scanners RFID et le terminal portable Lemo pour les opérations en entrepôt. Ces équipements ont été présentés au public européen pour la première fois. Cainiao a également présenté des solutions technologiques logistiques, notamment l’automatisation, l’Internet des objets (IoT), les casiers à colis intelligents et les capacités de logistique verte, ciblant systématiquement le public européen intéressé par l’innovation technologique. Cainiao exploite directement neuf centres de tri à l’étranger et s’associait à plus de 500 partenaires logistiques pour fournir des services d’exécution à l’échelle mondiale. Pour l’exercice clos le 31 mars 2022, le volume quotidien moyen de colis transfrontaliers et internationaux de Cainiao a dépassé 4,5 millions.