Actu

Volta Trucks dévoile son premier centre d’opérations clients

Volta Trucks qui produira le Volta Zero 100% électrique a dévoilé son premier Volta Trucks Hub. Situé à Bonneuil-sur-Marne, au sud-est de Paris, sa mission sera de mettre en œuvre l’ensemble des opérations au service du client incluses dans l’offre Truck as a Service (TaaS). Les premiers tests du véhicule urbain auront lieu mi-2022.

« La confirmation de l’implantation parisienne du premier site d’entretien et de maintenance des véhicules marque une étape importante, qui devrait être bientôt suivie de l’annonce de la localisation précise du centre londonien » indique Volta Trucks.

Le Volta Trucks Hub Paris disposera de huit baies pour l’entretien courant des camions, qui seront dotées de tous les équipements nouveaux et innovants nécessaires à la maintenance des véhicules utilitaires électriques, « afin de limiter leurs temps d’immobilisation ». Ce centre accueillera également des bureaux administratifs, un centre de formation Volta Trucks Academy et un centre d’appels qui assurera l’interface entre les clients et l’équipe d’experts techniques et commerciaux de l’entreprise, quels que soient le jour et l’heure.

Situé à Bonneuil-sur-Marne, au sud-est de Paris, le premier « Volta Trucks Hub – Paris » desservira les grands centres logistiques de Rungis, Orly, Créteil et Bonneuil, où les premiers clients de Volta Trucks disposent déjà d’entrepôts de distribution. Les locaux bénéficient d’un accès facile à l’A86, tout en étant proches du prolongement de la RN406 vers le port de Paris HAROPA PORT, qui fournit des terminaux fluviaux et ferroviaires à plusieurs clients potentiels. Le site d’une superficie de 2 100 m2 sur 5 000 m2 de terrain pourra accueillir plus de 600 camions par an.

Le premier Volta Trucks Hub Paris fait partie d’une stratégie plus large d’implantation de sites qui proposera une offre de services pour les véhicules dans toutes les villes choisies pour le lancement initial : Paris, Londres, Madrid, Milan, ainsi que la région Rhin-Ruhr, en Allemagne, et la Randstad, aux Pays-Bas.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)