A (RE)VOIR Actu

Baromètre FNTR : les coûts de production et d’énergie pénalisent la reprise

Pour la deuxième fois depuis septembre 2019, le baromètre FNTR qui mesure la satisfaction des chefs d’entreprise se situe au-dessus de sa moyenne de longue période au 4ème trimestre 2021. Si l’activité a repris, « les entreprises demeurent fragiles dans un contexte d’inflation importante des coûts de production, en particulier des énergies » fait remarquer la fédération.  

La pénurie de conducteurs pénalise l’emploi. Selon le baromètre, l’indicateur qui mesure l’emploi est également en hausse et dépasse son niveau de long terme, mais « les difficultés de recrutement persistent et risquent de se poursuivre en 2022 en pénalisant l’activité ».

Plusieurs facteurs économiques pourraient jouer les troubles fêtes. Les entrepreneurs estiment pour 2022 que le niveau d’activité et d’emploi restera globalement stable même si la situation reste très incertaine et pourrait se dégrader rapidement.

Si l’activité reprend, les entreprises se confrontent à deux difficultés majeures qui les fragilisent, en particulier sur les niveaux de marges déjà très faibles dans le secteur (pour rappel, en moyenne 1,5% de marge nette les bonnes années). Avec un impact important sur leur rentabilité :

  • Le contexte inflationniste, notamment des matières premières dont les prix augmentent de matière exponentielle ce qui augmente fortement les coûts de production ;
  • La situation du secteur dit de la « fabrication de matériel de transport » qui reste, très en-dessous de son niveau à long terme et qui pénalise le secteur du TRM, en particulier à cause du rallongement considérable des délais de livraison des camions neufs (qui est passé de 4 mois à 1 an en moyenne) et des pièces de rechange.

Le niveau d’investissement inquiète aussi le secteur. Malgré une légère progression, il reste très en-deçà de sa moyenne de long terme. « Un niveau qui en dit long sur l’état de santé des entreprises et qui pourrait également avoir un impact en matière de transition énergétique » souligne la FNTR.

A lire aussi : Présidentielles 2022, la FNTR présente sa feuille de route de 17 propositions