Actu

Le Royaume-Uni accorde une dérogation temporaire au respect des temps de conduite et de repos

Irish Ferries Calais Douvres

En raison de la situation tendue à la frontière avec les transporteurs routiers (file d’attente aux entrées de Douvres et du Tunnel sous la Manche), le ministère des transports du Royaume-Uni a approuvé une dérogation au respect de la réglementation sur les temps de conduite et de repos. Il s’agit en fait d’un assouplissement temporaire de l’application de la réglementation de l’utilisation du tachygraphe jusqu’au 8 mai prochain.

Cette dérogation concerne les conducteurs professionnels de l’Union européenne, de l’Angleterre, de l’Ecosse et du Pays de Galles « à condition que le dépassement des temps de conduite représente un bénéfice pour la collectivité, une amélioration significative de la situation et ne pas compromettre la sécurité des conducteurs eux-mêmes ».

L’exemption approuvée prolonge le temps de conduite maximum de deux heures, passant de neuf à onze heures. En outre, il réduit également l’exigence de repos quotidien des mêmes deux heures, en l’occurrence de onze à neuf heures. Pour compléter ces deux mesures, l’utilisation du ferry et/ou du train sera autorisée pendant un repos journalier réduit de neuf heures, au lieu d’un repos régulier de onze heures. De même, la limite de conduite hebdomadaire passe de 56 à 60 heures et la quinzaine de 90 à 96 heures.

S’il est vrai que le repos hebdomadaire est autorisé après sept périodes de 24 heures au lieu de six, deux repos hebdomadaires réguliers ou un repos hebdomadaire régulier et un réduit dans le délai de quinze jours calendaires sont toujours exigés. De leur côté, toutes les autres réglementations sur les heures des conducteurs restent en vigueur sans changement, y compris l’obligation pour les conducteurs de faire une pause d’au moins 45 minutes, après une période de 4,5 heures de conduite.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)