Actu

Les Etats-Unis ont débuté la vaccination de leurs routiers

On leur avait promis qu’ils seraient vaccinés car considérés comme travailleurs essentiels. Les Etats-Unis ont débuté la vaccination de leurs routiers. L’Arkansas a été le premier Etat américain à le faire.

Comme d’autres Etats depuis, l’Arkansas a placé les conducteurs routiers dans le groupe des personnes de plus de 65 ans, leur permettant d’être vaccinés en priorité. Aux US, ce sont les Etats qui décident d’une telle décision.

Les syndicats s’inquiètent quant à la disponibilité des conducteurs qui sont sans relâche sur la route. La Owner-Operator Independent Drivers Association a interpellé les autorités sanitaires sur ce sujet. « En moyenne, nos adhérents passent plus de 200 jours loin de chez eux chaque année. Ils s’inquiètent de la manière dont ils auront accès aux vaccins contre le COVID-19 tout en continuant à travailler. Peu de camionneurs savent précisément où ils se trouveront d’une semaine à l’autre. » Le syndicat a proposé que les vaccinations se déroulent entre autres sur des aires de repos, plus accessibles pour les camions.

Pour accélérer la vaccination, l’American Trucking Association (ATA) demande à l’administration Biden que les routiers soient surclassés. Actuellement, ils sont en phase 1C (autres travailleurs essentiels). L’association souhaite qu’ils passent en phase 1b (travailleurs essentiels de première ligne). Une étude récente sur l’augmentation des taux de mortalité pendant la pandémie menée par l’Université de Californie à San Francisco suggère que les chauffeurs routiers font partie de la population la plus à risque aux Etats-Unis.

Dans d’autres Etats où aucune loi n’a été votée, le ton monte. Un routier a déclaré : « je traverse 17 Etats en une semaine au volant de mon camion. Je peux transporter le virus sur des milliers de kilomètres. Si je veux, je peux contaminer des centaines de personnes. »  « Vous ne pouvez rien manger sans nous » a lancé un autre conducteur.

L’exemple américain donne des idées à d’autres pays. Le principal syndicat de routiers argentin a demandé que le secteur du transport soit inclus parmi les activités vitales qui ont la priorité pour recevoir le vaccin russe contre le virus.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)