Actu

Marché VI UE : hausse sur tous les segments sauf pour les bus et cars

En novembre, selon l’ACEA, le marché européen des véhicules utilitaires a enregistré une augmentation très modeste, avec des nouvelles immatriculations en hausse de 0,1% à 167 315 unités.

Les quatre plus grands marchés affichent une performance mitigée en novembre, les immatriculations se contractant en Espagne (-7,0%) et en France (-3,1%), tandis que les marchés italien (+ 11,7%) et allemand (+ 4,3%) se développent. À 1,5 million d’unités onze mois après le début de l’année, les immatriculations de véhicules utilitaires dans l’Union européenne sont désormais en baisse de 20,3%. Tous les marchés de l’UE27 – y compris les quatre principaux – ont enregistré des baisses à deux chiffres jusqu’à présent en 2020, bien que moins prononcées que les mois précédents : Espagne (-28,4%), France (-18,4%), Allemagne (-16,3%) et l’Italie (-15,6%).

Véhicules utilitaires lourds neufs (VHC) de 16 t et plus

Le mois dernier, le marché européen des poids lourds s’est amélioré, avec des nouvelles immatriculations en hausse de 6% à 20 620 unités. Les pays d’Europe centrale (+ 28,6%) ont largement contribué à ce résultat. Cependant, parmi les plus grands marchés d’Europe occidentale, seule l’Italie (+ 28,5%) a réussi à afficher une croissance. Jusqu’à présent en 2020, 181590 nouveaux camions ont été immatriculés dans l’Union européenne, soit une baisse de 29,6% par rapport à 2019. Malgré les performances positives du mois dernier, chacun des 27 marchés de l’UE a enregistré des baisses à deux chiffres jusqu’à présent cette année, y compris l’Allemagne (-28,6%), France (-27,9%), Espagne (-23,9%) et Italie (-14,2%).

Véhicules utilitaires neufs moyens et lourds (MHCV) de plus de 3,5 t

En novembre, la demande d’utilitaires a affiché une légère reprise (+ 3,7%), bénéficiant de la performance positive du segment. En ce qui concerne les plus grands marchés de l’UE, l’Italie a enregistré la plus forte progression (+ 21,7%), suivie de la France (+ 1,3%) qui a affiché une croissance plus modeste. En revanche, les immatriculations MHCV ont reculé de 3% en Allemagne et de 1,0% en Espagne. Depuis le 1er janvier, les immatriculations d’utilitaires neufs ont fortement diminué dans toute l’Union européenne, y compris dans les quatre principaux marchés : France (-26,2%), Allemagne (-26,1%), Espagne (-23,3%) et Italie (-15,1%). Cela a contribué à un recul cumulé de 27,7% pour un total de 226 427 utilitaires immatriculés à ce jour en 2020.

Nouveaux bus et autocars moyens et lourds (MHBC) de plus de 3,5 t

En novembre, les nouvelles immatriculations d’autobus et d’autocars dans l’UE ont reculé de 5,1% par rapport à novembre de l’année dernière. Si tous les grands marchés d’Europe occidentale – Italie (+ 27,0%), France (+ 13,4%), Allemagne (+ 11,6%) et Espagne (+ 5,8%) – ont affiché des résultats positifs, les pays d’Europe centrale (-22,6%) ont fait performance globale de la région. De janvier à novembre 2020, la demande européenne d’autobus et d’autocars s’est contractée de 23,5%, totalisant 25 532 nouvelles immatriculations. Parmi les plus grands marchés de l’UE, l’Espagne (-41,3%) et l’Italie (-27,3%) ont continué de se débattre 11 mois après le début de l’année, tandis que les pertes étaient plus limitées en France (-9,5%) et en Allemagne (-2,4%).

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)