Actu

Objectifs CO2 Poids lourd durcis : les moins de 5 tonnes concernés

Lors d’une visio presse hier, Yannick Jadot, député EELV, qui a été désigné pour tirer les conclusions de la Commission UE sur les nouveaux objectifs CO2 pour les poids lourds a présenté son rapport et a confirmé rester sur une réduction de 100% des émissions de tous les camions au plus tard en 2040 avec une étape intermédiaire de -65% d’ici 7 ans. Les moins de 5 tonnes seraient concernés par le nouveau règlement. En revanche, il a précisé ne rien changer pour les bus (100% électriques à l’horizon 2030), ils devront toutefois être produits en Europe. Le député souhaite mettre en place un forum zéro émission des véhicules lourds.

Le règlement actuel prévoit une réduction d’émissions des camions les plus lourds de -15% d’ici 2025 et de -30% d’ici 2030, comparé à 2019. « Mais ces objectifs sont insuffisants pour atteindre l’objectif de -55% de réduction net des émissions d’ici 2030 pour l’ensemble de l’économie » estime le rapporteur qui a rappelé qu’il s’agissait du « dernier gros morceau du du paquet Fit for 55. »

Le député propose, outre d’une réduction de 100% en 2040, des étapes intermédiaires plus strictes : -65% dès 2030 et -95% en 2035. « Ce chiffre de 65% a été réalisé par des évaluations réalisées par des Think Tank et surtout sur les discussions que nous avons eues avec les constructeurs et les fédérations » a-t-il précisé.

Le député a souhaité revenir sur la définition d’un moteur zéro émission pour les véhicules lourds. « Nous voulons rester sur la définition existante, c’est-à-dire un moteur zéro émission n’émet pas plus d’un gramme de CO2 par tonne kilomètrique. Nous voulons aussi faire en sorte que l’ensemble des camions soit concerné contrairement au précédent réglement : les moins de 5 tonnes ainsi que le vocational vehicle (camion poubelle, pompier, BTP). Ils représentent 20% des ventes de camions » a précisé le député.

Le TRM une nouvelle fois visé

 « Le secteur du véhicule lourd n’est pas un secteur anecdotique » a déclaré le député estimant qu’il pollue plus que l’aviation avançant les chiffres couramment donnés de 28% des émissions du transport et plus de 6% des émissions totales de l’Union européenne.

« Ce qui a surpris le Parlement dans la proposition de la commission est que cette dernière était en dessous de la propre évaluation de la commission européenne. Elle avait clairement indiqué que non seulement il était souhaitable de faire 100% des nouveaux véhicules vendus en 2040 soit zéro émission avec des objectifs intermédiaires plus importants. Tout simplement si on veut arriver à la neutralité climatique en 2050 avec des camions qui ont une espérance de vie moyenne de 18 ans, il faut sortir le plus vite possible des émissions de CO2 » a indiqué Yannick Jadot lors de son point presse.

« La commission européenne reconnait que le secteur des camions ne contribuera pas à hauteur de sa responsabilité de la neutralité climatique et assume de fait qu’une partie de cette responsabilité sera transférée à d’autres secteurs de l’économie, aux familles, aux ménages, car le transport routier n’aurait pas fait son boulot » a-t-il ajouté.

« C’est une évaluation qui démontre que transformer le secteur des camions notamment avec l’électrique et l’hydrogène réduiraient jusqu’à 45 000 euros les coûts opérationnels d’un véhicule par an. Ce qui est considérable » a lancé le député oubliant le coût de l’achat du camion zéro émission. Il a estimé que passer à l’électrique permettrait de créer des emplois.

Le député qui a précisé avoir échangé avec tous les constructeurs européens de poids lourds a précisé qu’ils avaient le leadership sur le marché des camions et des bus tant au niveau européen qu’international. « Aujourd’hui, nous avons une industrie qui est prête à une rupture technologique. Pour la plupart, ils l’ont engagée. Quand on regarde leurs annonces pour 2030 ou 2040, elles sont au-dessus de la proposition de la commission européenne » va jusqu’à dire le député.

« Les constructeurs attendent un seul signal : une direction stable et claire. On sort des émissions de CO2, nous allons vers le zéro émission. Et c’est l’ensemble des nouveaux camions, je précise bien des ventes de camions (et non des camions en circulation) » a-t-il ajouté.

La question des infrastructures

Le député vert a évoqué l’insuffisance des infrastructures, problème qu’il dit partager avec les constructeurs. « Avec l’objectif de réduction de -65% en 2030, en terme de flottes, cela représentera moins de 10% » a-t-il évalué. « Mais il n’est pas question de contraindre les constructeurs à faire du zéro émission si le camion tombe en panne sur l’autoroute parce qu’il n’y a pas de bornes de recharges en électrique ou hydrogène. » Le député a indiqué avoir mis dans son rapport l’objectif minimum de mise en place d’infrastructures proposé par le règlement sur les infrastructures pour les carburants alternatifs (AFIR) de l’UE. « Nous demandons même que ce minimum soit relevé, que nous garantissions l’adaptation des infrastructures aux objectifs » a-t-il ajouté.

Le député a proposé la tenue d’un forum zéro émission des véhicules lourds dès l’entrée en vigueur du règlement pour garantir la disponibilité des infrastructures de recharges. « Ce forum doit associer, au-delà des constructeurs, les transporteurs, les Etats membres, les opérateurs électriques et logistiques » a-t-il précisé.

Yannick Jadot a précisé n’avoir changé dans les objectifs pour les bus : 100% électrique d’ici 2030. En revanche, il souhaite renforcer la préférence pour les bus électriques construits en Europe face à la concurrence chinoise. Il a précisé présenter sa proposition à Bruxelles.

Vote en plénière en novembre

On en sait un peu plus sur le calendrier. Yannick Jadot présentera son rapport lundi prochain en commission environnement du Parlement européen. Le vote en commission devrait avoir lieu au plus tard le 24 octobre avant un vote final en plénière dans la semaine du 20 novembre.

One Response

  1. Le gouvernement ferait bien de contrôler la présence des boitiers qui supprime l ADBLUE sur les PL. L ADBLUE neutralisé les émissions de NOx (oxyde d azote)

Comments are closed.