Actu

Coronavirus : ZF dit se préparer à augmenter la capacité de ses usines dans le monde

Effondrement des marchés

ZF annonce avoir atteint ses objectifs en 2019. Le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 36,5 milliards d’euros, en légère baisse de 1,9 %. Le bénéfice d’exploitation (EBIT) ajusté s’est chiffré à 1,5 milliard d’euros. « Outre ses priorités immédiates qui consistent à gérer les conséquences du coronavirus, ZF poursuit ses engagements envers sa stratégie « Mobilité Nouvelle Génération » afin de façonner les besoins futurs en matière de mobilité » précise-t-il.

« Nous assistons actuellement à l’effondrement des marchés », a déclaré Wolf-Henning Scheider, PDG de ZF. « Chez ZF, nous avons rapidement réagi à la propagation du coronavirus en priorisant la santé et les intérêts de nos employés ainsi que ceux du groupe et ce, de la meilleure manière possible. Notre objectif est de préserver notre approche ZF en garantissant un emploi et un revenu lorsque les conditions le permettent. Ce faisant, nous agissons de manière socialement responsable tout en contribuant à protéger la santé de nos employés. En outre, nous contribuons également à stabiliser la situation économique, actuellement incertaine pour l’ensemble des entreprises. »

Wolf-Henning Scheider souligne que « le groupe reste confiant et se prépare à augmenter la capacité de ses usines à travers l’Europe et aux États-Unis une fois que les clients reprendront la production. » En Asie par exemple, la production a déjà repris. « En tant que partenaire de confiance, nous allons continuer à soutenir nos clients et fournisseurs et à les aider quand ils ont besoin de nous, » a déclaré le patron de ZF.

La neutralité climatique pour 2040

En tant que fournisseur de solutions de mobilité tournées vers l’avenir, ZF s’est engagé à respecter l’accord de Paris sur le climat, à la fois en proposant des technologies propres et efficaces et en réduisant l’empreinte CO2 de ses sites. Pour cela, le groupe a élaboré l’année dernière une stratégie de protection du climat, qui repose sur l’empreinte carbone de l’entreprise (Corporate Carbon Footprint, CCF).

Dans cette stratégie, ZF s’est engagé à réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre (en particulier le CO2) de ses sites de production. « Notre objectif est d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2040, conformément aux spécifications des Nations Unies », a déclaré Wolf-Henning Scheider. « Pour y parvenir, nous développons nos propres programmes d’efficacité énergétique et nous privilégions la production d’énergie verte issue de nos propres installations ». En produisant de l’énergie durable grâce à ses éoliennes, ZF apporte également une contribution importante à la protection du climat au-delà de ses sites de production.

(avec communiqué ZF)