Actu

2 centres après-vente MAN habilités à ouvrir des batteries de traction

Le déploiement des véhicules à batteries de traction implique des précautions et savoir-faires particuliers. Les réseaux de marques s’y préparent. Ainsi MAN a-t-il certifié deux premiers centres (un en Allemagne et un en Espagne) pour la réparation des packs de batteries.

Les deux premiers centres MAN habilités à ouvrir les packs de batteries ont été certifiés, l’un en Espagne (Barcelone), l’autre en Allemagne Fédérale (Hanovre-Laatzen). La France suivra dans le cours de l’année 2024 aux côtés de l’Autriche, de la Belgique, du Danemark, de l’Italie, des Pays-Bas et de la Pologne. Sans oublier les îles Britanniques.

Aux milliards d’euros requis pour le développement des véhicules électriques et de leur industrialisation, viennent donc s’ajouter des millions d’euros dans les réseaux d’après-vente.

Ce déploiement est lié aux premières mises à la route attendues des MAN eTruck. Le parc circulant actuel de véhicules électriques portant le lion de Büssing est de 1 000 autobus et d’environ 2 400 utilitaires.

Outre la formation des personnels d’atelier, il faut aussi adapter les lieux de travail et leur sécurisation. Les ateliers sont ainsi systématiquement équipés de contrôles d’accès, de doubles portes, d’un système d’air conditionné et d’une ventilation adaptée, d’une alimentation 400V et de pont roulant.

Selon le communiqué de MAN, il y aurait, à ce stade, un centre expert par pays. La réparation des packs de batteries est un enjeu dans la durée de vie des véhicules ainsi que pour leur coût d’usage. Il faut éviter, autant que possible, le changement complet des packs, ce qui est excessivement coûteux et serait totalement contre-productif en termes environnementaux globaux.