Equipementiers

Goodyear : les solutions pneumatiques pour une meilleure efficacité énergétique

Goodyear a toujours associé la qualité de ses pneumatiques premium et la réduction des coûts qu’ils permettent de réaliser par les transporteurs. Depuis de nombreuses années, les évolutions technologiques sont permanentes. Les pneumatiques accompagnent les véhicules qu’ils équipent afin de gagner en compétitivité. Goodyear a organisé lors du salon Solutrans une conférence sur la transition énergétique. Transporteurs, partenaires constructeur et équipementier, et représentants de Goodyear, ont participé à cette conférence.

Grégory Briche, directeur de la division industrielle de Goodyear France a planté le décor en introduction de la conférence : « Les normes environnementales deviennent plus sérères et nous accompagnons les constructeurs en prenant notre part vers la neutralité carbone. L’Europe a l’ambition de devenir le premier continent neutre en carbone qui doit baisser de 15% à échéance 2025 et 30% en 2050, ce qui est ambitieux » Compte tenu de ces enjeux, les transporteurs doivent être aidés dans ce chemin vers la transition énergétique alors qu’ils doivent investir dans des solutions permettant de maitriser les émissions. Il s’ajoute la contrainte supplémentaire de maitriser le cout global de détention de leur flotte. C’est une équation compliquée et Goodyear comme les constructeurs sont là pour aider des transporteurs qui se trouvent dans une période de transition intense.

Dans la première partie de la table ronde, l’accent a été mis sur les nouveaux pneumatiques Goodyear, acteurs de la transition énergétique

François Roncin, chef de produits DAF Trucks France rappelle la longue et fructueuse collaboration entre DAF et Goodyear. Dans les usines du groupe, ce sont des Goodyear qui sont montés par défaut. Cela permet une proximité bénéfique entre le constructeur et le manufacturier « Avec l’arrivée de nos nouveaux modèles qui viennent de se voir décerner le titre envié de « Truck of the Year », la consommation de carburant moyenne a baissé de 10% seulement grâce aux innovations technologiques. Les pneumatiques Goodyear permettent de gagner encore 2% sur la consommation de carburant, ce qui participe à l’amélioration de notre objectif C02 » Il s’agit là d’une économie précieuse lorsque le prix des carburants s’envole.

Éric Muller, directeur Produits et Innovation de la division des pneumatiques industriels Goodyear EMEA confirme les attentes et l’aide apportée par Goodyear « Nous sommes aujourd’hui en tant qu’industriel avec nos partenaires constructeurs et nos clients flottes, les acteurs d’une transition sans précèdent. Pour les pneumatiques, nous devons combiner plus de polyvalence avec la demande croissante de réduction de la consommation tout en maitrisant les couts d’entretien liés aux pneumatiques. Cette nouvelle équation se retrouve dans notre nouveau FUELMAX ENDURANCE avec l’association d’une gomme de bande de roulement à base de silice combinée à des dessins de traction robustes et profonds, tout ceci sur une carcasse pleinement compatible avec notre offre de rechapage. Le Fuelmax Endurance est aujourd’hui la première gamme Goodyear qui allie polyvalence et des notes B à l’étiquetage européen en résistance au roulement, ce qui constitue une avancée pour la transition énergétique. Ces pneus sont également équipés d’une puce RFID »

Les clients participent à la discussion. Emilie Jacquignon, responsable pneumatique au sein du groupe Bert&You, l’un des transporteurs français les plus importants avec 1600 salariés et 70 bases sur le territoire. « Le choix des pneumatiques est essentiel, car ils participent à la baisse de la consommation. Nous sommes très attachés aux couts des pneumatiques que nous amenons le plus loin possible. » explique-t-elle.

Éric Muller ajoute « En effet, pour le transporteur, la démarche pour une mobilité plus verte, une technologie de surveillance intelligente et des pneumatiques à faible résistance au roulement contribuent à avoir un impact positif sur les émissions totales de CO2 des véhicules. Par exemple, une flotte de 100 camions peut réduire ses émissions de 4 % et son TCO, le coût total de possession, de 40 000 € par an, grâce à l’utilisation de pneumatiques à faible résistance au roulement et les économies de carburant en résultant. »

Richard Quinton, responsable parc chez Séché Transports, la filiale transport de Séché Environnement, présent dans 15 pays dans le monde, et disposant de 40 sites en France témoigne également. « Séché Transport est une SAS de 149 collaborateurs signataire de la charte CO2. Nous effectuons des transports pour le groupe à raison de 75000 commandes par an, 30% avec notre propre matériel et 70% par des affrêtements. Ce sont principalement des semi-remorques, citernes pulvérulent, bennes fonds mouvants et amplirolls » détaille Richard Quinton qui se souvient que lorsqu’il est arrivé dans l’entreprise en 1995, son patron, Joël Séché, a commencé par lui expliquer les bienfaits du développement durable et qu’il fallait faire très attention à l’environnement. L’entreprise était avant-gardiste. Alors, il a toujours travaillé dans cette voie. « Notre parc est constitué de camions Euro6 et les prochains porteurs rouleront au gaz. Nous attachons aussi une grande importance aux montes pneumatiques et nous avons choisi Goodyear. Depuis 2016, nous avons découvert le TPMS qui donne la possibilité de surveiller ses pneus. Nous savons pouvoir avoir un parc roulant toujours à la bonne pression. Cela nous a permis de diviser par 4 les crevaisons souvent dues au sous-gonflage. En 2021, de 3 à 4 par mois auparavant, nous en comptons 9 depuis le début de l’année. Un pneu qui roule à plat est perdu. …Nous avons bien sauvé dix essieux ! » explique Richard Quinton qui se félicite de maintenir son budget pneumatiques malgré les augmentations grâce à la réduction des frais de réparation et des immobilisations des véhicules. Il ajoute « Nous attachons aussi beaucoup d’importance à la sécurité de nos conducteurs, car lors d’une crevaison, ils sont obligés de descendre sur la route avec tous les dangers que cela représente. »

Christophe Kuss, responsable du marketing des solutions Goodyear pour l’Europe renchérit « Je remercie monsieur Quinton d’avoir expliqué le bénéfice que son entreprise tire de notre collaboration. Notre ADN est la recherche de solutions innovantes et nous écoutons beaucoup nos clients. Nous disposons d’un large portefeuille de solutions en fonction des besoins de nos clients. Nous proposons bien entendu le rechapage, mais aussi les connections, la télématique sur des technologies prédictives pour intervenir avant l’incident. D’autres offres sont performantes et innovantes. Je cite Goodyear Drive Point pour une lecture de la température et de la pression à l’arrivée sur le parc et Drive Over Reader qui contrôle la pression et la hauteur de gomme sur le parc. En cas d’alerte, une décision de maintenance peut être prise immédiatement. »

Collaboration GOODYEAR et ZF

La collaboration entre Goodyear et ZF a été annoncée au mois de juin 2021. Voici ce qui a incité deux entreprises leaders à initier une collaboration stratégique. Parole à Grégory Briche, directeur de la division des pneumatiques industriels de Goodyear France et Suzanna Perrier, directrice commerciale et opérations Europe du groupe ZF.

Grégory Briche, directeur de la division des pneumatiques industriels de Goodyear France

« Nous sommes deux sociétés au contact quotidien des transporteurs, ils nous sensibilisent à la même problématique. Il nous a paru pertinent de joindre nos forces pour proposer une solution commune. Et face à la multitude des propositions sur le marché, avoir une solution intégrée fourni par deux acteurs majeurs dans leur domaine, simplifie la prise de décision du chef d’entreprise.

Goodyear a mené une enquête auprès des transporteurs en Europe, il ressort qu’ils ont la volonté d’aller vers l’atteinte des objectifs du green deal, mais c’est complexe et couteux et ils souhaitent rester concentrés sur leur cœur d’activité. Pour le transporteur, l’offre Goodyear et ZF est un investissement dans une seule technologie pour avoir accès à l’ensemble des outils qui sont proposés dans le cadre de notre collaboration. Nous facilitons la transformation numérique des flottes en connectant plusieurs flux de données à partir d’un matériel télématique commun ».

Suzanna Perrier, directrice commerciale et opérations Europe du groupe ZF « Au-delà de ce que Grégory vient de dire, pour atteindre les objectifs environnementaux dont on parle depuis le début de cette table ronde, ZF et Goodyear ont une vraie complémentarité du fait de nos expertises respectives et cela a été comme une évidence de les mettre en commun au travers de la digitalisation qui est incontournable pour répondre aux enjeux environnementaux. Vous avez vu que le Green Deal a des objectifs ambitieux, et nous avons pensé que cette collaboration aura un effet accélérateur sur la transformation digitale et environnementale des flottes ».