Actu

FATEC simplifie son offre commerciale

La société Marseillaise FATEC simplifie son offre commerciale pour la gestion déléguée des parcs de machines et véhicules industriels en proposant désormais trois offres types. Elles se déclinent en trois formules : la première dite « Starter » avec l’essentiel pour suivre les parcs, piloter des prestataires… Dès ce premier niveau, FATEC intègre une centralisation des factures provenant des différents prestataires ce qui peut intéresser le transport pour comte d’autrui.

Le second s’appelle « Master » et comprend en outre l’usage d’un logiciel de gestion de parc Mobipilot, d’un suivi de la relation avec les constructeurs, d’une orientation vers d’autres prestataires  (incluant les équipements de carrosserie).

« Nous pouvons proposer à nos clients, qui sont souvent mono-fournisseur, des choix alternatifs pour l’entretien de leurs véhicules », souligne Pascal Pilleyre, le Directeur commercial de FATEC. La « gestion globale » du parc de véhicules permettrait également d’élargir le choix des prestataires, en faisant jouer la concurrence tarifaire mais aussi de proposer un meilleur maillage basé sur la complémentarité et la proximité de différents réseaux (constructeurs, garages multi-marques, spécialistes du pneumatique, contrôles réglementaires…).

Le troisième contrat est dit « Pro ».  Il va jusqu’à proposer un suivi via un technicien dédié et des rapports personnalisés.

FATEC revendique 30 ans d’expérience dans la gestion des véhicules industriels (et plus de 15 000 gérés) comme des engins avec plus de 6 000 équipements spécifiques pris en charge (grues, bennes à ordures ménagères, chariots élévateurs…). Il s’agit de suivre la gestion de la maintenance, des pneumatiques, des opérations de carrosserie et les contrôles réglementaires, tout en garantissant la mobilité avec l’assistance et le dépannage 24h/7j.

L’offre s’étend également à la gestion opérationnelle, afin de faire gagner du temps aux clients, en leur évitant des tâches chronophages telles que la gestion des cartes grises et les déclarations de TICPE…

Selon FATEC, ce type de prestation dépasse le cadre du compte propre pour intéresser les entreprises d transport et de la logistique œuvrant en compte d’autrui : « leurs propres ateliers ne suffisant pas, ils doivent effectuer souvent plus de 30 % de leurs opérations de maintenance dans des réseaux externes » signale le communiqué de l’entreprise.