Actu

Les sociétés d’autoroutes limitent la baisse de leurs recettes grâce aux poids lourds

L’Autorité de régulation des transports vient de publier la synthèse des comptes des concessions autoroutières pour l’exercice 2020. Elle évoque « un choc sur le trafic autoroutier d’une ampleur inédite et des perturbations pour les investissements ». Il en ressort que la baisse du trafic poids lourd n’a pas dépassé les -7% (contre -24,3% VL). Elle précise que, grâce aux camions, les sociétés d’autoroutes ont pu limiter la baisse de leurs recettes.

« Le trafic des poids lourds ayant moins diminué que celui des véhicules légers, la diminution des recettes a été moins forte que celle du trafic global » écrit l’Autorité de régulation des transports dans sa synthèse. Compte tenu de l’augmentation modérée des tarifs (+ 0,9 % en 2020), les recettes générées par le péage ont finalement diminué de 17,6 %. Au total, le chiffre d’affaires des sociétés concessionnaires d’autoroutes s’est établi à 8,9 milliards d’euros en 2020, en baisse de 17,5 % par rapport à 2019.

Les différents confinements ont eu un effet direct sur le trafic, avec une baisse de 22 % tous véhicules confondus, de 24,3 % pour les véhicules légers (VL) et de 7,7 % pour les poids lourds (PL). À titre de comparaison, lors de la crise financière de 2008-2009, le trafic n’avait que légèrement diminué en 2008 (- 1,6 %) puis augmenté à nouveau en 2009 (+ 1,2 %). Cette crise, à l’inverse de celle de 2020, s’était caractérisée par un impact plus important sur le trafic poids lourd que sur le trafic VL.

Le chiffre d’affaires des sociétés concessionnaires d’autoroutes reste essentiellement composé (97,3 %) des recettes de péage, dont environ un tiers est issu de la circulation des PL et deux tiers de celle des VL. Sous l’effet de la crise sanitaire, le chiffre d’affaires du secteur a globalement diminué de 1,9 milliard d’euros, soit – 17,5 %, entre 2019 et 2020.

Dans le même temps, les charges d’exploitation ont diminué de 1 %. En particulier, la contraction de l’activité des SCA s’est traduite par une baisse de 21,1 % de la taxe d’aménagement du territoire (TAT) et de 17,9 % de la contribution économique et territoriale (CET). Ainsi, l’EBITDA a diminué de 21,2 %, conduisant à une diminution de 3,3 points du taux de marge d’EBITDA, qui s’est établi à 70,8 % en 2020. Après déduction des dotations aux amortissements et aux provisions, le résultat d’exploitation a baissé de 30 % par rapport à 2019.

Finalement, compte tenu de la diminution des charges financières de 9,3 % et de celle de l’impôt sur les sociétés de 39 %, le résultat net 2020 des SCA a baissé de 24,5 %, mais reste positif, à 2,6 milliards d’euros.

La synthèse indique enfin que les sociétés d’autoroute ont versé des dividendes mais plus faibles qu’en 2019. Elles restent cependant à un global de 2,4 milliards d’euros.

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)