Actu

Vers une stabilisation des défaillances d’entreprises

Selon la Banque de France, 61 036 défaillances ont été enregistrées sur 12 mois, un chiffre qui se stabilise (dont le transport) même si certains secteurs subissent une légère hausse comme la construction et le commerce.   

Après avoir atteint 61.036 défaillances entre juin 2023 et mai 2024, un chiffre revu en hausse par rapport à la première estimation (60.210), l’indicateur s’est établi à 61.081 défaillances sur douze mois en juin.

« Alors que, pendant la crise sanitaire du Covid, elles avaient chuté à des niveaux historiquement bas grâce aux mesures de soutien déployées par l’Etat, les défaillances d’entreprises semblent donc se stabiliser un peu au-dessus de leur niveau moyen enregistré entre 2010 et 2019 (59.342) » indique la Banque de France.

Par rapport au mois de mai, les défaillances d’entreprises ont légèrement progressé en juin dans le secteur de la construction (+222 à 13.513 défaillances) ainsi que dans le commerce et la réparation automobile (+93 à 13.049 défaillances).

A l’inverse, elles ont reculé dans l’enseignement, la santé, l’action sociale et les services aux ménages (-235 à 5.460 défaillances) ainsi que dans l’agriculture, la sylviculture et la pêche (-62 à 1.287 défaillances).

Elles restent stables dans d’autres secteurs comme le Transport et l’entreposage : 2.639 en juin contre 2.605 en mai.

Par taille d’entreprise, les défaillances de petites et moyennes entreprises (PME) ont progressé de 56 unités et constituent toujours l’écrasante majorité des défaillances (61.025) recensées par la Banque de France.

Du côté des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des grandes entreprises, les défaillances ont été un peu moins nombreuses en juin (56) qu’en mai (67).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *