A (RE)VOIR Actu

Bond des immatriculations VI en Europe

Selon l’ACEA, en avril, le marché des utilitaires de l’UE a enregistré un bond des nouvelles immatriculations de 179,2%, totalisant 171 283 unités. Une hausse importante due essentiellement aux ventes faibles il y a un an en pleine pandémie.

Depuis le 1er janvier, la demande de véhicules utilitaires neufs dans l’Union européenne a augmenté de 42,1%. Boosté par des résultats positifs de mars et avril, le total des inscriptions a atteint 673 179 unités jusqu’à présent cette année. Tous les marchés clés ont consolidé leurs performances depuis le début de l’année : l’Italie a enregistré la plus forte augmentation en pourcentage (+ 75,1%), suivie de la France (+ 62,9%), de l’Espagne (+ 43,8%) et de l’Allemagne (+ 15,1%).

Le mois dernier, le nombre de camions neufs immatriculés dans l’Union européenne a plus que doublé (+ 103,3%) par rapport aux niveaux de 2020, totalisant 21 889 unités. Les quatre grands marchés ont largement contribué à la performance de la région : l’Italie (+ 183,8%), la France (+ 156,8%), l’Espagne (+ 115,0%) et l’Allemagne (+ 44,0%). Jusqu’à présent, en 2021, les immatriculations de camions ont augmenté de 33,2% pour atteindre 85 858 unités vendues au total dans l’UE. Chacun des principaux marchés a enregistré des pourcentages de croissance à deux chiffres de janvier à avril :  l’Italie (+ 49,1%), l’Espagne (+ 34,2%), la France (+ 29,3%) et l’Allemagne (+ 17,1%).

En avril, 26 256 véhicules utilitaires neufs ont été immatriculés dans l’UE, soit 86,3% de plus qu’il y a un an. L’Europe centrale a fortement stimulé (+ 188,7%) cette croissance, la Pologne, l’un des principaux marchés en termes de volume, affichant une augmentation de 241,2% des immatriculations d’utilitaires neufs. Les plus grands marchés d’Europe occidentale ont également bien performé le mois dernier : l’Italie (+ 170,7%), la France (+ 163,2%), l’Espagne (+ 95,5%) et l’Allemagne (+ 32,6%). Au cours des quatre premiers mois de 2021, les immatriculations d’utilitaires neufs dans l’UE ont augmenté de 28,5% par rapport à l’année précédente. L’Italie a enregistré la plus forte croissance en pourcentage (+ 46,0%) des principaux marchés de la région, suivie de la France (+ 32,4%), de l’Espagne (+ 25,3%) et de l’Allemagne (+ 12,7%).

En avril 2021, les immatriculations de nouveaux bus et autocars dans l’Union européenne ont bondi de 86,4% pour atteindre 1842 unités vendues. Les quatre principaux marchés de l’UE ont tous contribué positivement au résultat de la région, en particulier la France et l’Espagne (tous deux en croissance de 103,6%). De janvier à avril, la demande d’autobus et d’autocars dans l’UE est restée en territoire négatif (-1,2%) malgré les bons chiffres du mois dernier. Si l’on considère les plus gros marchés en volume, l’Espagne (-26,5%) a enregistré la plus forte baisse, tandis que les baisses se sont modérées en Italie (-9,7%) et en Allemagne (-8,8%). En revanche, la France a été le seul grand marché à enregistrer une croissance (+ 11,2%) jusqu’à présent en 2021.

Source : ACEA