Camion autonome

Camion autonome : l’administration US dit non au rallongement des heures de services

camion autonome

La Federal Motor Carrier Safety Administration vient de refuser à la startup Pronto.ai de rallonger les heures de services pour les conducteurs de camions autonomes. La demande est déjà en soi un comble : permettre au conducteur de camion autonome (censé de dispenser de conducteur !) de conduire plus longtemps.

Pronto.ai demandait une exemption de la limite de 11 heures de conduite et de l’interdiction de conduire après la 14e heure après son entrée en service. La jeune société a demandé que les conducteurs d’utilitaires et de camions équipés du système avancé d’aide à la conduite Copilot by Pronto et du programme de sécurité vidéo SmartDrive soient autorisés à conduire jusqu’à 13 heures pendant un quart de travail dans les 15 heures consécutives après leur arrivée en service après 10 heures consécutives de repos.

La réponse de la FMCSA a été claire et ferme : « il n’y a pas suffisamment de données pour prouver qu’il n’y a pas d’impact négatif sur la sécurité. » Elle estime que Pronto.ai n’a pas démontré que l’exemption demandée atteindrait probablement un niveau de sécurité équivalent ou supérieur au niveau qui serait atteint sans l’exemption.”

La FMCSCA n’est pas le seul organisme à avoir mis son veto. Près de 300 associations et fédérations s’y sont opposés : la California Highway Patrol, la Commercial Vehicle Safety Alliance, l’Institut d’assurance pour la sécurité routière, le  célèbre syndicat des Teamsters, l’Association des conducteurs indépendants des propriétaires-exploitants, la Truckload Carriers Association et bien d’autres.

Pour la petite histoire, Pronto.ai a été fondée par un certain Anthony Levandowski, qui a récemment été condamné à 18 mois de prison pour vol de secrets commerciaux liés à des véhicules autonomes. Levandowski avait cofondé la société de camions autonomes Otto après avoir quitté son emploi dans le programme de véhicules autonomes Waymo de Google. Il aurait utilisé des informations confidentielles appartenant à Google. Levandowski a été remplacé à la tête de Pronto par Robbie Miller.