Actu

Amazon France Logistique sanctionné pour avoir surveillé ses salariés

La Cnil sanctionne Amazon France Logistique. La Commission nationale de l’informatique et des libertés accuse le groupe d’avoir mis en place un système de surveillance de l’activité et des performances des salariés excessivement intrusif. Le géant a été condamné à une amende de 32 millions d’euros.

Dans un communiqué, la Cnil a notamment expliqué que «des indicateurs mesurant les temps d’inactivité des scanners des salariés» avaient été mis en place. En outre, l’instance a jugé «illégale» la mise en place d’un système mesurant aussi précisément les interruptions d’activité et conduisant le salarié à devoir potentiellement justifier de chaque pause ou interruption.

Pour la Cnil, le recueil de données par des scanners qu’utilisent les employés des entrepôts pour traiter les colis constitue un «système de suivi de l’activité et des performances excessif», alors que ces outils enregistrent les temps d’inactivité supérieurs à dix minutes ou le rythme de traitement des colis.

Le gendarme français de la vie privée a sanctionné AFL sur les fondements du règlement général sur la protection des données (RGPD) et infligé une amende équivalente à environ 3% du chiffre d’affaires de l’entreprise française. Une sanction «quasiment sans précédent sur le pourcentage du chiffre d’affaires», a-t-elle souligné, le maximum encouru étant de 4%. Trois indicateurs enregistrés par les scanners et transmis aux managers ont particulièrement ému l’organisme de contrôle.

« Nous sommes en profond désaccord avec les conclusions de la CNIL qui sont factuellement incorrectes et nous nous réservons le droit de faire appel. L’utilisation de systèmes de gestion d’entrepôt est une pratique courante du secteur : ils sont nécessaires pour garantir la sécurité, la qualité et l’efficacité des opérations et pour assurer le suivi des stocks et le traitement des colis dans les délais et conformément aux attentes des clients” a déclaré un porte-parole d’Amazon France Logistique.