Actu

Les constructeurs PL appellent à l’introduction dans l’UE de camions de grande capacité

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) qui représente aussi les constructeurs de poids lourds appelle à l’introduction dans l’UE de camions de grande capacité. L’ACEA a lancé cet appel aux décideurs lors d’un événement qui s’est tenu hier à Bruxelles. Cela devrait permettre aux véhicules de grande capacité – spécialement conçus pour transporter deux fois plus de marchandises que les camions standard – de circuler sur des parties spécifiques du réseau routier de l’UE.

L’expérience montre que les véhicules de grande capacité sont plus efficaces et productifs que les simples poids lourds, car ils peuvent regrouper le fret de petits camions en consommant moins de carburant et en produisant moins d’émissions. Cela les rend plus écologiques que les combinaisons de véhicules standard. En effet, selon un nouveau document de l’ACEA, trois véhicules de grande capacité peuvent remplacer six camions normaux, réduisant les émissions de CO2 de 27%.

La toute première norme européenne en matière de CO2 pour les poids lourds a récemment été fixée pour les années 2025 et 2030. «Les constructeurs de camions s’engagent à faire leur part pour réduire les émissions», a expliqué le secrétaire général de l’ACEA, Erik Jonnaert. “Cependant, ces normes d’efficacité pour les nouveaux véhicules ne seront pas suffisantes pour réduire les émissions totales de CO2 du transport routier.”

«Afin de permettre aux avantages des véhicules de grande capacité de se faire sentir dans toute l’UE, nous exhortons les décideurs politiques à permettre la mise en place d’un système de transport à grande capacité au-delà des frontières » a expliqué, Erik Jonnaert. L’ACEA demande également des exigences harmonisées Véhicules.

Les véhicules à grande capacité sous forme de combinaisons du système modulaire européen (SME) sont déjà autorisés en Belgique, au Danemark, en Finlande, dans la plupart des États fédérés allemands, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne et en Suède. Dans ces pays, les réductions de CO2 ont été confirmées dans la pratique. Les préoccupations exprimées précédemment quant à un éventuel transfert modal du rail vers la route, à l’usure des routes et des ponts et à la sécurité se sont également révélées injustifiées.

(avec communiqué ACEA)

Lire le rapport complet de l’ACEA