Actu

Luxor Capital relance Volta Trucks

Une activité frénétique sur les réseaux sociaux laissait entendre que Volta Trucks serait de retour. Pour la première fois, Volta Commercial Vehicles Ltd communique auprès de la presse pour annoncer sa reprise par Luxor Capital et son calendrier.

Si près du but … C’était ce que se disaient les salariés et partenaires (Steyr Automotive, ou Lecapitaine, très impliqués industriellement) lorsque Volta Trucks a déposé le bilan le 17 octobre 2023. Depuis, une certaine activité (pour ne pas dire une activité certaine) régnait sur les réseaux sociaux autour de la marque Volta Trucks à coup d’images montrant le camion aux couleurs des J.O de Paris 2024 ou d’annonces sur le redémarrage de la production à Steyr (Autriche).

Après le buzz, voici donc les informations officielles. Volta Commercial Véhicules Ltd, basée au Royaume-Uni a donc été créé, avec le soutien du fonds d’investissement Luxor Capital (déjà impliqué comme actionnaire dans le projet initial) qui a repris les actifs le 1er décembre 2023.

Les effectifs sont réduits à 150 salariés mais le programme ne change pas : il s’agit d’un porteur de la classe 16t-18t de PTAC en configuration châssis-cabine. C’est peut-être là que réside un des changements puisqu’il n’est plus limité à une caisse fourgon ou caisse isotherme sous température dirigée. Selon le communique de presse « les essais clients en conditions réelles ont débuté au Royaume-Uni. Une flotte d’essais plus importante sera disponible au cours du deuxième trimestre (…) en Allemagne, en France, en Scandinavie et en Autriche » Essa Al Saleh, PDG de Volta Commercial Véhicules ajoute dans le communiqué : « Nous nous attachons à confirmer les commandes de nos clients existants, à reconstituer la chaîne d’approvisionnement, à boucler un financement essentiel et à préparer nos véhicules pour la production en série et la livraison ».

Sur le plan capitalistique, Luxor Capital lance au mois d’avril 2024 un financement convertible avant d’ouvrir aux investisseurs en cours d’année un second tour de table. Il est clairement évoqué une priorité accordée à une  « mise sur le marché rapide, l’efficacité et la rentabilité des capitaux ».