Actu

Renault Pro+  détient 31% du marché des utilitaires carrossés 

Lancé il y a 13 ans, le CNR Renault, devenu ensuite CNR Renault Pro+, regroupe toute l’expertise du constructeur autour d’une gamme de véhicules utilitaires de plus en plus diversifiée en type de modèles comme en source d’énergies. Renault détient 31,3% du marché français des utilitaires légers transformés avec la participation des carrossiers référencés. Le second constructeur étant Iveco.

Sur un marché français de 500 000 VU vendus chaque année, ils sont 70% à être transformés, depuis l’aménagement intérieur de fourgon jusqu’à des transformations nécessitant le savoir-faire des carrossiers industriels. Ces transformations sont catégorisées comme « simples », 35 000 par an, lorsqu’il s’agit, par exemple, de fourgon 20m3, d’installation de bennes ou de cellule isotherme. Elles deviennent complexes, pour 5 000 d’entre elles, lorsqu’il s’agit d’ambulances, de vans à chevaux, bétaillères, camions magasin, nacelles, porte-voitures, installation de double essieu. Cela permet l’entrée en scène de nombreux carrossiers industriels qui apportent au constructeur une plus-value essentielle. Ils sont 350 dans le monde, 295 en Europe dont 66 en France à avoir signé un partenariat exigeant. Une fois le véhicule terminé, le niveau de qualité doit correspondre au cahier des charges de Renault.

Renault a construit sa stratégie au service des professionnels à partir de 600 centres Renault Pro+ à travers le monde dont 112 en France où la tour de contrôle se situe, depuis l’origine, au cœur du marché de Rungis, Val-de-Marne. Là, une équipe de spécialistes est l’interface entre le réseau et les carrossiers afin de valider le plus finement possible les transformations en fonction des demandes de clients.

 « C’est en s’appuyant sur ces transformateurs que nous sommes capables de proposer une infinité de solutions que nous enrichissons en permanence. Les carrossiers agréés répondent à des standards stricts en matière de commerce, de qualité et de gestion financière » explique Dominique Guilluy, directeur du Centre National Renault Pro+, qui rappelle que l’agrément des carrossiers est valable 3 ans et, chaque année, le département qualité Renault évalue les entreprises partenaires pour s’assurer que le process de fabrication est en ligne avec les préconisations du constructeur.

Jean-Philippe Le Goff, président de Maxicargo

Une solution à la pénurie de conducteurs

Prenons un exemple, Jean-Philippe Le Goff, président de Maxicargo, confirme que Renault est en effet exigeant, mais cela donne la possibilité au carrossier constructeur le repousser ses limites. Les véhicules produits par l’entreprise bretonne installée à Plumelin (56) permettent à des entreprises diversifiées du transport ou des travaux publics de disposer d’une charge utile extrêmement avantageuse. « Maxicargo a joué sur l’association d’une remorque solidaire du véhicule tracteur. L’ensemble très rigide apporte davantage de sécurité avec une charge utile largement améliorée. Ainsi le Renault Master en version fourgon grand volume propose une charge utile de 2590 kilos et se conduit avec le permis remorque BE. Pour certaines entreprises cela permet de solutionner la pénurie de conducteurs poids-lourds » précise-t-il.

Depuis l’origine de l’entreprise, en 2008, environ 500 véhicules Maxicargo ont été construits. Aujourd’hui, les entreprises les plus importantes du secteur du BTP sont les clients les plus fidèles, mais les transporteurs, en particulier spécialistes des livraisons urbaines, passent commande. Ainsi, le Maxicargo est en passe de devenir le couteau suisse de nombreuses activités.

Dominique Guilluy, le directeur de Renault Pro+

Dominique Guilluy, le directeur de Renault Pro+ parle volontiers de mouton à cinq pattes : « du boulanger avec son four ambulant qui sillonne les villages au tailleur qui se déplace dans son atelier mobile pour concevoir une tenue de mariage à domicile ou encore un studio d’enregistrement mobile pour dénicher les futurs talents du rap français, à chaque idée, à chaque besoin Renault a une solution. En moyenne, un véhicule utilitaire Renault sur deux est transformé. Cela permet d’occuper une place importante sur de nombreux segments comme celui des ambulances, travaux publics, ateliers mobiles, transport d’animaux, plateaux ou encore magasins. Les fourgons grand volume, en version électrique, permettent les livraisons du dernier kilomètres. L’année prochaine, nous proposerons le Master hydrogène avec une solution 100% Renault. ». La gamme Renault, Express, Kangoo, Trafic et Master, propose des véhicules de 3,3 m3 jusqu’à 22 m3.

La réussite de Renault est exemplaire grâce à cette relation renforcée avec les carrossiers. Les étapes d’une collaboration gagnante ont été identifiées et validées. Il s’agit du commerce en s’appuyant sur le savoir-faire du carrossier avec une valeur ajoutée et une confiance reconnues. Ensuite la qualité, car Renault a l’assurance que le partenaire choisi maitrise le process de fabrication et le service après-vente. Enfin, la solvabilité doit être assurée, au départ pour une première période de 3 ans, renouvelable après audit.